Accueil » Vidéos » Histoire » Autour de l’Appel du 18 juin

Autour de l’Appel du 18 juin

Durée : 381.4 secondes

Bitrate : 386582 bits par seconde

nombre de frames : 9534

Codec video : h264

Codec audio : aac

Hauteur : 268 px

Largeur : 360 px

L’ECPAD a réalisé un montage composé de différents extraits de films d’archives cinématographiques autour de l’appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle, conservées au Fort d’Ivry.

L’appel du 18 juin 1940 du général de Gaulle n’a été ni enregistré ni filmé. Le montage présenté ici est donc constitué d’une sélection d’extraits de films, représentative de ce que l’on peut trouver dans les archives de l’ECPAD sur le sujet.

Les premières images situent l’appel dans son contexte : la défaite de l’armée française, le défilé des Allemands à Paris le 14 juin 1940, la signature de l’armistice à Rethondes le 22 juin 1940. En conclusion de ce rappel historique, une voix off annonce : « La défaite est-elle définitive ? Non ! » (citation extraite de l’appel du 18 juin).

Vient ensuite le discours du 22 juin du général de Gaulle, radiodiffusé à la BBC,  et qui reprend les thèmes de celui du 18 juin.

Le discours est illustré par différents plans de la célèbre proclamation placardée dès juillet à travers l’Angleterre, et affichée sur les murs de Londres le 4 août 1940 : ” A tous les Français / La France a perdu une bataille mais la France n’a pas perdu la guerre / (…) / Vive la France “.

Enfin, le film présente les premières apparitions filmées du général de Gaulle, et son intervention au Royal Albert Hall à Londres le 11 novembre 1942.

Devant un amphithéâtre comble, un enfant rend hommage aux français libres et à leur chef, avant que le général de Gaulle lui-même ne prenne la parole dans un discours fort sur la France combattante. « Le ciment de l’unité française c’est le sang des Français qui n’ont pas accepté l’armistice, qui malgré Rethondes continuent à mourir pour la France, de ceux qui n’ont pas voulu connaître selon Corneille,  la honte de mourir sans avoir combattu. ».