• Barkhane : Fin de l’opération Kounama 5
    Du 19 au 29 août 2015, le groupement tactique désert Est (GTD-E) Chimère, en appui des forces armées nigériennes, a mené l’opération Kounama 5. Dans la lignée de ses précédentes éditions, cette opération visait à perturber les flux des groupes armés terroristes (GAT) dans la région de la passe de Salvador. 90 parachutistes se sont infiltrés à pied sur plusieurs kilomètres, puis ont procédé avec les forces armées nigériennes à des contrôles grâce aux dispositifs d’arrêt et de surveillance en profondeur des mouvements terroristes qu’ils ont installés dans la zone. Crédits photo : ECPAD / EMA.
  • Barkhane : Fin de l’opération Kounama 5
    Du 19 au 29 août 2015, le groupement tactique désert Est (GTD-E) Chimère, en appui des forces armées nigériennes, a mené l’opération Kounama 5. Dans la lignée de ses précédentes éditions, cette opération visait à perturber les flux des groupes armés terroristes (GAT) dans la région de la passe de Salvador. 90 parachutistes se sont infiltrés à pied sur plusieurs kilomètres, puis ont procédé avec les forces armées nigériennes à des contrôles grâce aux dispositifs d’arrêt et de surveillance en profondeur des mouvements terroristes qu’ils ont installés dans la zone. Crédits photo : ECPAD / EMA.
  • Barkhane : Fin de l’opération Kounama 5
    Du 19 au 29 août 2015, le groupement tactique désert Est (GTD-E) Chimère, en appui des forces armées nigériennes, a mené l’opération Kounama 5. Dans la lignée de ses précédentes éditions, cette opération visait à perturber les flux des groupes armés terroristes (GAT) dans la région de la passe de Salvador. 90 parachutistes se sont infiltrés à pied sur plusieurs kilomètres, puis ont procédé avec les forces armées nigériennes à des contrôles grâce aux dispositifs d’arrêt et de surveillance en profondeur des mouvements terroristes qu’ils ont installés dans la zone. Crédits photo : ECPAD / EMA.
  • Barkhane : Fin de l’opération Kounama 5
    Du 19 au 29 août 2015, le groupement tactique désert Est (GTD-E) Chimère, en appui des forces armées nigériennes, a mené l’opération Kounama 5. Dans la lignée de ses précédentes éditions, cette opération visait à perturber les flux des groupes armés terroristes (GAT) dans la région de la passe de Salvador. 90 parachutistes se sont infiltrés à pied sur plusieurs kilomètres, puis ont procédé avec les forces armées nigériennes à des contrôles grâce aux dispositifs d’arrêt et de surveillance en profondeur des mouvements terroristes qu’ils ont installés dans la zone. Crédits photo : ECPAD / EMA.
  • Barkhane : Fin de l’opération Kounama 5
    Du 19 au 29 août 2015, le groupement tactique désert Est (GTD-E) Chimère, en appui des forces armées nigériennes, a mené l’opération Kounama 5. Dans la lignée de ses précédentes éditions, cette opération visait à perturber les flux des groupes armés terroristes (GAT) dans la région de la passe de Salvador. 90 parachutistes se sont infiltrés à pied sur plusieurs kilomètres, puis ont procédé avec les forces armées nigériennes à des contrôles grâce aux dispositifs d’arrêt et de surveillance en profondeur des mouvements terroristes qu’ils ont installés dans la zone. Crédits photo : EMA.
  • Barkhane : Fin de l’opération Kounama 5
    Du 19 au 29 août 2015, le groupement tactique désert Est (GTD-E) Chimère, en appui des forces armées nigériennes, a mené l’opération Kounama 5. Dans la lignée de ses précédentes éditions, cette opération visait à perturber les flux des groupes armés terroristes (GAT) dans la région de la passe de Salvador. 90 parachutistes se sont infiltrés à pied sur plusieurs kilomètres, puis ont procédé avec les forces armées nigériennes à des contrôles grâce aux dispositifs d’arrêt et de surveillance en profondeur des mouvements terroristes qu’ils ont installés dans la zone. Crédits photo : EMA.
  • Barkhane : Fin de l’opération Kounama 5
    Du 19 au 29 août 2015, le groupement tactique désert Est (GTD-E) Chimère, en appui des forces armées nigériennes, a mené l’opération Kounama 5. Dans la lignée de ses précédentes éditions, cette opération visait à perturber les flux des groupes armés terroristes (GAT) dans la région de la passe de Salvador. 90 parachutistes se sont infiltrés à pied sur plusieurs kilomètres, puis ont procédé avec les forces armées nigériennes à des contrôles grâce aux dispositifs d’arrêt et de surveillance en profondeur des mouvements terroristes qu’ils ont installés dans la zone. Crédits photo : EMA.
  • Barkhane : Fin de l’opération Kounama 5
    Du 19 au 29 août 2015, le groupement tactique désert Est (GTD-E) Chimère, en appui des forces armées nigériennes, a mené l’opération Kounama 5. Dans la lignée de ses précédentes éditions, cette opération visait à perturber les flux des groupes armés terroristes (GAT) dans la région de la passe de Salvador. 90 parachutistes se sont infiltrés à pied sur plusieurs kilomètres, puis ont procédé avec les forces armées nigériennes à des contrôles grâce aux dispositifs d’arrêt et de surveillance en profondeur des mouvements terroristes qu’ils ont installés dans la zone. Crédits photo : EMA.
  • Barkhane : Fin de l’opération Kounama 5
    Du 19 au 29 août 2015, le groupement tactique désert Est (GTD-E) Chimère, en appui des forces armées nigériennes, a mené l’opération Kounama 5. Dans la lignée de ses précédentes éditions, cette opération visait à perturber les flux des groupes armés terroristes (GAT) dans la région de la passe de Salvador. 90 parachutistes se sont infiltrés à pied sur plusieurs kilomètres, puis ont procédé avec les forces armées nigériennes à des contrôles grâce aux dispositifs d’arrêt et de surveillance en profondeur des mouvements terroristes qu’ils ont installés dans la zone. Crédits photo : EMA.
  • Barkhane : Fin de l’opération Kounama 5
    Du 19 au 29 août 2015, le groupement tactique désert Est (GTD-E) Chimère, en appui des forces armées nigériennes, a mené l’opération Kounama 5. Dans la lignée de ses précédentes éditions, cette opération visait à perturber les flux des groupes armés terroristes (GAT) dans la région de la passe de Salvador. 90 parachutistes se sont infiltrés à pied sur plusieurs kilomètres, puis ont procédé avec les forces armées nigériennes à des contrôles grâce aux dispositifs d’arrêt et de surveillance en profondeur des mouvements terroristes qu’ils ont installés dans la zone. Crédits photo : EMA.
10/12 Plus d'infos
  • Barkhane : Fin de l’opération Kounama 5
    Du 19 au 29 août 2015, le groupement tactique désert Est (GTD-E) Chimère, en appui des forces armées nigériennes, a mené l’opération Kounama 5. Dans la lignée de ses précédentes éditions, cette opération visait à perturber les flux des groupes armés terroristes (GAT) dans la région de la passe de Salvador. 90 parachutistes se sont infiltrés à pied sur plusieurs kilomètres, puis ont procédé avec les forces armées nigériennes à des contrôles grâce aux dispositifs d’arrêt et de surveillance en profondeur des mouvements terroristes qu’ils ont installés dans la zone. Crédits photo : EMA.
11/12 Plus d'infos
  • Barkhane : Fin de l’opération Kounama 5
    Du 19 au 29 août 2015, le groupement tactique désert Est (GTD-E) Chimère, en appui des forces armées nigériennes, a mené l’opération Kounama 5. Dans la lignée de ses précédentes éditions, cette opération visait à perturber les flux des groupes armés terroristes (GAT) dans la région de la passe de Salvador. 90 parachutistes se sont infiltrés à pied sur plusieurs kilomètres, puis ont procédé avec les forces armées nigériennes à des contrôles grâce aux dispositifs d’arrêt et de surveillance en profondeur des mouvements terroristes qu’ils ont installés dans la zone. Crédits photo : EMA.
12/12 Plus d'infos

Barkhane : Fin de l’opération Kounama 5

Engagé dans l’opération Kounama 5 du 19 au 29 août 2015 en appui des forces armées nigériennes, le groupement tactique désert Est (GTD-E) Chimère continue de perturber les flux des groupes armés terroristes (GAT).

Après avoir été largués dans la région de la passe de Salvador au cours de la nuit du 22 au 23 août, 90 parachutistes du 8e RPIMa, du 17e RGP et du 35e RAP se sont infiltrés à pied sur plusieurs kilomètres, puis ont installé avant les premières lueurs du jour divers dispositifs d’arrêt et de surveillance en profondeur des mouvements terroristes dans la zone.

Après confirmation du renseignement fourni par les hommes déployés au sol et par une patrouille de deux avions Rafale, les forces armées nigériennes, appuyées par les éléments mobiles du GTD-E stationnés dans un autre compartiment du terrain, ont appréhendé un pick-up suspect. Ses quatre occupants étaient lourdement armés, (fusil d’assaut de type kalashnikov, mitrailleuse PKM) et équipés (matériels militaires, téléphones satellitaires). De la drogue a également été découverte dans leur véhicule, qui devait plus tard être échangée contre de l’armement à destination des cellules combattantes du Nord-Mali.

Cette opération, qui s’inscrit dans la lignée des précédentes opérations Kounama, souligne encore une fois la complémentarité des moyens aériens et terrestres déployés dans la bande sahélo-saharienne (BSS) et notamment dans le cadre d’opération aéroportée. Elle met en lumière également la bonne coopération avec les forces partenaires.

L’opération Barkhane regroupe 3 500 militaires dont la mission, en partenariat avec les pays du G5 Sahel, consiste à lutter contre les groupes armés terroristes pouvant agir dans la bande sahélo-saharienne.

partager cet article

Partager
cet article

Facebooktwittergoogle_plusmail
articles associés

Articles
associés

Conditions d'utilisation:

Pour tout usage des photographies ou vidéos d'archives qui vous sont proposées en ligne sur ce site Internet, vous pouvez contacter le +33 (0)1.49.60.58.92.