• Barrage électrifié le long de la frontière tunisienne.
    Double tranchée de barbelés électrifiés le long de la "Ligne Morice", à la frontière algéro-tunisienne, dans la région de Constantine.
  • Date : Octobre 1959
  • Lieu : Oued Aïn Zerga / Souk Ahras / Négrine / Tebessa / Aïn el Bey / Cap Roux / Région de Constantine / Algérie
  • Photographe : Beauvais
  • Origine : SCA - ECPAD
  • Référence : ALG-59-421-R14
  • Barrage électrifié le long de la frontière tunisienne.
    A El Ma-el-Abiod, un poste électrique érigé sur le barrage surplombe la frontière algéro-tunisienne dans les monts de Tébessa, dans la région de Constantine.
  • Date : Octobre 1959
  • Lieu : Oued Aïn Zerga / Souk Ahras / Négrine / Tebessa / Aïn el Bey / Cap Roux / Région de Constantine / Algérie
  • Photographe : Beauvais
  • Origine : SCA - ECPAD
  • Référence : ALG-59-421-R57
  • Barrage électrifié le long de la frontière tunisienne.
    Les sapeurs du 19e Régiment du Génie (RG) renforcent le barrage électrifié à la frontière algéro-tunisienne, dans la région de Constantine.
  • Date : Octobre 1959
  • Lieu : Oued Aïn Zerga / Souk Ahras / Négrine / Tebessa / Aïn el Bey / Cap Roux / Région de Constantine / Algérie
  • Photographe : Beauvais
  • Origine : SCA - ECPAD
  • Référence : ALG-59-421-R58
  • Barrage électrifié le long de la frontière tunisienne.
    Mise en place des piquets supportant les barbelés électrifiés, le long de la frontière algéro-tunisienne, dans la région de Constantine.
  • Date : Octobre 1959
  • Lieu : Oued Aïn Zerga / Souk Ahras / Négrine / Tebessa / Aïn el Bey / Cap Roux / Région de Constantine / Algérie
  • Photographe : Beauvais
  • Origine : SCA - ECPAD
  • Référence : ALG-59-421-R68
  • Barrage électrifié le long de la frontière tunisienne.
    Les eaux montent dans la zone du barrage de l'oued Berzgal, à la frontière algéro-tunisienne. Les éléments du Génie sont obligés de repositionner en moyenne tous les 15 jours le réseau de barbelés dans les cours d'eau.
  • Date : Octobre 1959
  • Lieu : Oued Aïn Zerga / Souk Ahras / Négrine / Tebessa / Aïn el Bey / Cap Roux / Région de Constantine / Algérie
  • Photographe : Beauvais
  • Origine : SCA - ECPAD
  • Référence : ALG-59-421-R74
  • Barrage électrifié le long de la frontière tunisienne.
    Mise en place d'un radar de détection sur le barrage algéro-tunisien, tenu par le 59e Régiment d'artillerie (RA), à proximité de Négrine, au sud de la région constantinoise.
  • Date : Octobre 1959
  • Lieu : Oued Aïn Zerga / Souk Ahras / Négrine / Tebessa / Aïn el Bey / Cap Roux / Région de Constantine / Algérie
  • Photographe : Beauvais
  • Origine : SCA - ECPAD
  • Référence : ALG-59-421-R80

Barrage électrifié le long de la frontière tunisienne.

Commencés dès 1956, les travaux sur le barrage électrifié se poursuivent afin d’empêcher les incursions d’armes et d’indépendantistes algériens en provenance de Tunisie. La « Ligne Morice » s’étire selon un axe vertical nord/sud allant de la Méditerranée jusqu’au désert. Un vaste réseau de barbelés, de clôtures électrifiées, de phares, de haies, de radars, de tours et de postes de contrôle rendent la zone « étanche ». Des murs de protection anti-bazooka protègent également les postes comme celui du 26e Régiment d’infanterie motorisée (RIM) à Sidi-Fredj. Des « zones interdites » ont été aménagées en retrait du barrage et les populations évacuées pour faciliter le travail de l’armée. Un chacal est victime de la clôture électrique, prouvant l’efficacité du dispositif. A ce dernier, s’ajoute les blindés Half-track et EBR postés à la frontière. Régulièrement, les avions T6 effectuent des patrouilles de reconnaissance.
La « Ligne Morice » est entretenue, consolidée et améliorée en bordure des routes ou dans certains oueds (Kseub, Rhenouta ou Aïn-Zerga) par les soldats du 12e Bataillon du Génie (BG), du 61e BG ou de la 75e Compagnie de Génie aéroportée (CGAP). Ils sont aidés par des autochtones embauchés sur les différents chantiers comme à Oum Theboul, situé à l’est de La Calle.
Toute la région est ainsi aménagée par les engins du génie qui creusent, terrassent et préparent le terrain à Kanguet ou à Souk-Arras. Le sol est parfois si dur que le 12e BG doit l’attaquer à l’explosif avant la pose des piquets.
Le barrage tunisien dispose de postes électriques à haute et basse tension qui préviennent des franchissements. En cas de panne, des groupes électrogènes sont prévus pour remplacer le réseau déficient. Une salle de transmissions permet également de donner rapidement des ordres en cas d’incursion rebelle.

partager cet article

Partager
cet article

Facebooktwittergoogle_plusmail
articles associés

Articles
associés

Conditions d'utilisation:

Les photos d'actualité proposées sont libres de droit pour un usage exclusif à des fins d'information, et tant qu'elles sont accessibles en ligne sur ce site Internet pour une durée de 30 jours à compter de la date de publication de l'article associé.

Pour tout autre usage, contact devra être pris auprès du pôle commercial de l'ECPAD (+33 1.49.60.52.07). Les photos d'actualité sont téléchargeables à l'unité ou en totalité par reportage en cliquant sur l'onglet « Télécharger tout le reportage ».