Accueil » Brèves » Hommage à Raymond Aubrac

Hommage à Raymond Aubrac

L’ECPAD rend hommage à Raymond Aubrac, héros de la résistance.

Raymond Aubrac, de son vrai nom Raymond Samuel, s’est éteint le mardi 10 avril  à l’âge de 97 ans. Il était le dernier survivant des chefs de la Résistance réunis et arrêtés en juin 1943 à Caluire, avec Jean Moulin. Lui et son épouse Lucie, décédée en 2007, formaient un couple entré dans la légende de la résistance.

 Né le 31 juillet 1914 -jour de l’assassinat de Jean Jaurès- la vie de Raymond Aubrac s’est toujours confondue avec l’Histoire.

Dès 1940, il s’engage dans la Résistance avec sa femme, Lucie. Ils participent aux côtés d’Emmanuel d’Astier de La Vigerie à la création du mouvement “Libération Sud”.C’est en tant qu’ingénieur des Ponts et Chaussées qu’il contribue ensuite activement à la reconstruction de la France. Pendant la guerre du Vietnam, il est sollicité par Henri Kissinger pour servir d’intermédiaire entre Hô Chi Minh et le président Nixon.

Grande Croix de la Légion d’honneur, Croix de guerre 39-45, rosette de la Résistance, Raymond Aubrac avait publié en 1996 son autobiographie, “Où la mémoire s’attarde”.

Raymond Aubrac, n’a jamais cessé de s’engager et est resté un citoyen actif toute sa vie, se rendant pendant des années en compagnie de sa femme pour témoigner de son engagement et raconter la Résistance dans les collèges et les lycées, dont un nombre croissant portait leur nom.

L’ECPAD avait d’ailleurs recueilli le témoignage des époux Aubrac  en octobre 2002 lors d’une journée d’études organisée conjointement avec le Rectorat de Paris sur le thème « Écritures pour mémoire, histoire et génocides ».

  • Hommage à Raymond Aubrac
  • Hommage à Raymond Aubrac
  • Hommage à Raymond Aubrac
  • Hommage à Raymond Aubrac
  • Hommage à Raymond Aubrac
  • Hommage à Raymond Aubrac
  • Hommage à Raymond Aubrac
  • Passation des pouvoirs entre Michel Debré et Robert Galley, au ministère d’Etat de la Défense Nationale.
  • Opérations
  • Déjeuner au ministère de la Défense de monsieur Bahia-Ble, ministre de la Défense de Côte d'Ivoire et de monsieur Hadj Sadou Daoudou, ministre de la Défense du Cameroun.
  • monsieur Yvon Bourges, accueille monsieur Jean Sriber.