Accueil » Brèves » Hommage au médecin en chef Pierre Rouault

Hommage au médecin en chef Pierre Rouault

L’ECPAD rend hommage au médecin en chef Pierre Rouault.

Né le 16 décembre 1925, le médecin en chef Pierre Rouault est décédé le 17 septembre 2011.

Le médecin en chef Pierre Rouault, l’un des derniers médecins survivants de Dien Bien Phu en 1954, est décédé samedi à Paris à l’âge de 85 ans à l’Institution nationale des Invalides où il résidait depuis le mois d’août.
Pierre Rouault avait rejoint le service de Santé des armées pour y faire ses études de médecine. Affecté au 5e bataillon de parachutistes vietnamiens, il avait sauté une première fois sur Dien Bien Phu en novembre 1953 lors de l’installation du camp retranché. Parachuté en renfort le 14 mars 1954, il avait pris part aux combats, tout en soignant inlassablement les blessés dans des conditions très difficiles.
Blessé le 7 mai 1954, jour de la chute du camp, il avait été fait prisonnier par le Viet Minh du 8 mai au 2 septembre 1954. Il avait ensuite servi en Algérie comme médecin-chef au 8e bataillon de parachutistes coloniaux, puis dans plusieurs pays d’Afrique, avant de poursuivre sa carrière à Vientiane (Laos) à la mission militaire française auprès du gouvernement laotien. Il avait été admis à la retraite en août 1981.

Les reportages photographiques dont sont tirées ces photos portent les références : TONK 53-134 et F 81-444.

 

  • Hommage au médecin en chef Pierre Rouault
  • Hommage au médecin en chef Pierre Rouault
  • Succès de la programmation
  • Succès de la programmation
  • Succès de la programmation
  • Succès de la programmation
  • Succès de la programmation
  • Succès de la programmation
  • Succès de la programmation
  • Succès de la programmation
  • Succès de la programmation
  • Succès de la programmation
  • Succès de la programmation
  • Opérations
  • Déjeuner au ministère de la Défense de monsieur Bahia-Ble, ministre de la Défense de Côte d'Ivoire et de monsieur Hadj Sadou Daoudou, ministre de la Défense du Cameroun.
  • monsieur Yvon Bourges, accueille monsieur Jean Sriber.