« Images interdites de la Grande Guerre », l’exposition est de retour en exclusivité et en version enrichie

Présentée pour la première fois en octobre 2014 à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, l’exposition « Images interdites de la Grande Guerre » est de retour dans une version enrichie exclusive.

Le Service historique de la Défense (SHD) réalise, autour des clichés réalisés par la Section Photographique de l’Armée (SPA-ancêtre de l’ECPAD) et conservés à l’ECPAD, un parcours agrémenté d’archives, d’objets et de matériels photographiques en lien avec la censure et ses acteurs.

Du 1er février au 30 juin 2017 au Service historique de la Défense au château de Vincennes,  cette exposition présente des images de la Première Guerre mondiale de manière inédite et originale puisqu’elle dévoile des photographies qui n’ont pas été vues par les contemporains du conflit. En effet, toutes les images sélectionnées sont des photographies réalisées par la SPA et censurées pendant la guerre, ce sont des « images interdites ».

Créée au printemps 1915, la SPA est née d’un consensus entre le ministère des Affaires Étrangères, le ministère de l’Instruction Publique et des Beaux-Arts et le ministère de la Guerre. Le ministère des Affaires Étrangères identifie les besoins de la propagande à l’étranger, le ministère de l’Instruction Publique et des Beaux-Arts fournit ses moyens techniques et son savoir-faire, le ministère de la Guerre donne les hommes, la logistique et l’accès au front.

Toutes les images réalisées n’ont pas vocation à être connues. Ainsi, 8% du fonds, constitué de 100 000 plaques de verre, ont été interdits par le comité de censure dédié exclusivement à l’examen de la production d’État. L’exposition « Images interdites de la Grande Guerre » présente une sélection de quarante clichés séquencés en deux parties et dix thématiques.

Le premier ensemble montre les photographies censurées pour préserver la stratégie et les intérêts militaires français. Le visiteur découvre principalement des clichés révélant des matériels d’armement, leur mise en œuvre, leur fonctionnement, leur fabrication ou bien leur expérimentation mais aussi des positionnements devant rester secrets comme les ponts, les routes camouflées ou les observatoires.

Le second regroupe des images dont la diffusion pourrait contrarier les intérêts diplomatiques et fragiliser la politique intérieure de la France. Ainsi, cet ensemble expose davantage les hommes de la Grande Guerre : civils ou militaires, blessés, internés, amputés, morts ou simplement n’ayant pas d’attitude jugée conforme. Elle illustre les souffrances des hommes dans la tourmente de la guerre.

Les panneaux sont complétés par des archives et des objets du SHD, ainsi que des objets prêtés par l’ECPAD, le musée de l’Armée et le musée du service de santé des armées. On y retrouve notamment des registres de censure, de l’armement, des modèles de prothèses ou encore un stéréoscope de table, dispositif optique permettant de reproduire une perception du relief à partir de deux images planes.

Informations pratiques :

Horaires des visites : lundi (13h-17h), du mardi au jeudi (9h-17h), vendredi (9h-16h), samedi (9h30-15h)
Lieu : Service historique de la Défense, château de Vincennes (pavillon du Roi)

www.servicehistorique.sga.defense.gouv.fr

03

Cliquez ici pour découvrir le Dossier de presse

partager cet article

Partager
cet article

Facebooktwittergoogle_plusmail
articles associés

Articles
associés

Conditions d'utilisation:

Les photos d'actualité proposées sont libres de droit pour un usage exclusif à des fins d'information, et tant qu'elles sont accessibles en ligne sur ce site Internet pour une durée de 30 jours à compter de la date de publication de l'article associé.

Pour tout autre usage, contact devra être pris auprès du pôle commercial de l'ECPAD (+33 1.49.60.52.07). Les photos d'actualité sont téléchargeables à l'unité ou en totalité par reportage en cliquant sur l'onglet « Télécharger tout le reportage ».