Journal de guerre n°16, semaine du 20 janvier 1940.

Les sujets abordés cette semaine :
– l’activité des pionniers, soldats du génie militaire,
– l’artillerie lourde,
– un entraînement d’éclaireurs skieurs dans les Alpes,
– la remise d’un fanion à un bataillon de chasseurs alpins par la Princesse Antoinette de Monaco
– une visite aux armées de Winston Churchill, premier lord de l’Amirauté britannique.

Activité des pionniers.
Deux facettes de l’activité des pionniers, ou sapeurs du génie, sont détaillées : les travaux de terrassement dans la journée, l’aménagement des cantonnements dans la soirée. Alignés sur la place d’un village devant une église, les pionniers munis de leur outil (pelle, pioche ou hache) embarquent à bord d’un camion afin de gagner leur lieu de travail : pour les uns, une route à remettre en état ; pour les autres, une carrière à exploiter. Le soir, ils aménagent leurs cantonnements : menuiserie, fabrication de cloisons isolantes au moyen de paille tressée et de sommiers avec des fils de fer et des baguettes de bois entrecroisées. Les veillées sont également bien remplies : reprise de chaussettes, rédaction de lettres, jeux de cartes, écoute de la radio.

Artillerie lourde.
Deux pièces d’artillerie lourde sont présentées selon le même schéma : approvisionnement du canon puis tirs filmés sous différents angles. La première, pièce d’ALVF (Artillerie lourde sur voie ferrée), est un canon de 320 mm modèle 1870 tandis que la seconde est un obusier de 280 mm sur chenille. L’accent est particulièrement mis sur leur mobilité, ce qu’illustrent les dernières images : les déplacements de pièces de 280 mm sur un terrain neigeux.

Entraînement d’éclaireurs skieurs. (1)
Une section d’éclaireurs skieurs s’entraîne sur les pentes neigeuses des Alpes. Exercices de tir, progression parmi des éclats de pétards, descente à skis et exercice de sauvetage, lors duquel le blessé est évacué sur un traîneau par des chiens, figurent au programme. (2)

Remise d’un fanion à un bataillon de chasseurs alpins par la Princesse de Monaco.
Dans un village au fond d’une vallée, la Princesse Antoinette de Monaco, accompagnée de son grand-père, général de division de l’armée française, remet son fanion à un bataillon de chasseurs dont elle est la marraine (3). Un défilé des soldats portant leurs skis clôt la cérémonie.

Visite de Winston Churchill aux armées.
Winston Churchill, Premier Lord de l’Amirauté, rend visite aux troupes franco-britanniques. En sa présence, au cours d’une prise d’armes dans un champ enneigé, un lieutenant-colonel décore de la Croix de guerre un soldat puis le ministre britannique passe les troupes en revue en compagnie du général Prételat, tandis que le commentaire annonce la nomination du nouveau ministre de la Guerre britannique, M. Stanley. Winston Churchill assiste ensuite à une importante prise d’armes devant un château (4), au cours de laquelle le général Gamelin, chef d’état-major général, remet les insignes de grand-croix de la Légion d’honneur au général Ironside, chef d’état-major impérial, et au général Gort, commandant en chef du Corps expéditionnaire britannique ou British expeditionary force (BEF) (5). Le reportage se conclut par le voyage dans un compartiment de train des généraux Gamelin et Ironside, accompagné du général Bourret, commandant la 5e armée, alors que la coopération franco-anglaise est à nouveau exaltée par le présentateur.

Notes :

(1) Attention, cette séquence, présente sur la copie vidéo, est absente sur plusieurs copies film : elle est cependant visible sur le film acétate J 16-05 (première bobine). Son métrage équivaut à 62 mètres.
(2) Fait notable, ce reportage comporte un plan subjectif filmé par une caméra fixée sur un ski.
(3) Le futur prince Rainier III accompagne également sa soeur.
(4) La légende des reportages photographiques correspondants, de références DG 37 et DG 105, situe cette cérémonie à Arras (Pas-de-Calais).
(5) Visiblement filmée à l’aide de plusieurs caméras, cette remise de décorations bénéficie d’un traitement sonore particulier : les sons d’ambiance remplacent exceptionnellement une musique illustrative ici absente et les propos du général Gamelin sont intelligibles. Par ailleurs, juste avant la cérémonie proprement dite, André Maurois est présent sur la terrasse du château dans son uniforme de lieutenant.

« Retrouvez ici l’histoire du Journal de guerre ».

Informations sur la vidéo

  • Date de l'évènement : semaine du 20 janvier 1940.
  • Évènement : Journal de guerre n°16.
  • Référence : J16
  • Copyright : ECPAD
partager cet article

Partager
cet article

Facebooktwittergoogle_plusmail
articles associés

Articles
associés

Conditions d'utilisation:

Pour tout usage des photographies ou vidéos d'archives qui vous sont proposées en ligne sur ce site Internet, vous pouvez contacter le +33 (0)1.49.60.58.92.