Képi bleu.2/2

Les Sections administratives spécialisées (SAS), commandées par des officiers surnommés « Képis bleus », représentent la France, jusque dans les endroits les plus reculés d’Algérie. Engagés dans la mission de pacification que mène l’Armée, ils ont pour mission de fraterniser avec la population, de rétablir le contact, de relancer les reconstructions (écoles, routes, stades, etc) en employant le plus possible de travailleurs locaux. Ils sont aussi en charge de l’état civil, de la politique de logement par la résorption des bidonvilles ou encore de l’armement de certaines harkas. Parfois, la visite régulière dans les villages est l’occasion de faire venir une infirmière ou un médecin qui apportent les soins courants aux habitants.
« Optimistes et dynamiques », proches et appréciés de la population, ces officiers sont parfois menacés de mort par les rebelles et doivent être protégés.

Le commentaire de ce reportage est très engagé, opposant la détermination dévastatrice des bandes rebelles à la volonté bienfaitrice de la France d’élever l’Algérie au rang de pays moderne. Dans ce cadre, l’action des « képis bleus », en contact permanent avec la population, renforce le lien entre les Algériens et l’Etat. Les expressions entre guillemets sont extraites du commentaire.

Informations sur la vidéo

  • Date de l'évènement : Mars 1957
  • Lieux : Alger, Algérie, Kabylie
  • Évènement : Képi bleu.
  • Équipe de tournage : SCA : Service Cinématographique des Armées
  • Référence : SCA 114
  • Copyright : SCA : Service Cinématographique des Armées - ECPAD
partager cet article

Partager
cet article

Facebooktwittergoogle_plusmail
articles associés

Articles
associés

Conditions d'utilisation:

Pour tout usage des photographies ou vidéos d'archives qui vous sont proposées en ligne sur ce site Internet, vous pouvez contacter le +33 (0)1.49.60.58.92.