L’ECPAD partenaire d’un cycle cinéma au Forum des images.

À l’occasion du 50e anniversaire de la fin des combats, le Forum des images a souhaité aborder la guerre d’Algérie, en proposant, dix jours durant, projections et rencontres, autour de films d’origines, d’époques et de genres divers. Forum des imagesPour interroger, autour des images et des représentations, la place qu’elles occupent dans la construction d’une vision collective historique et favoriser, par-delà les passions, la confrontation des regards (bande-annonce).

Pour répondre à l’invitation du Forum des images de présenter les archives du ministère de la défense, l’ECPAD propose une offre multi-supports : projection d’images d’archives sur grand écran, commentaires de spécialistes du fonds, libre consultation d’une sélection complémentaire, images amateurs d’appelés du contingent qui offrent un regard complémentaire des images des reporters militaires, et exposition de photographies spécialement sélectionnées par une historienne.


Programme

Pour ouvrir le programme, un dialogue entre un historien français spécialiste de la guerre d’Algérie, Benjamin Stora, et un historien algérien, Abdelmadjid Merdaci. Ils s’interrogent ensemble sur le rôle des images dans la transmission de la mémoire et la construction des discours historiques, de part et d’autre dela Méditerranée.

Conférences d’historiens
Sylvie Thénault, Raphaëlle Branche, Tramor Quemeneur, Yann Scioldo-Zürcher, Sébastien Denis et Gilles Manceron analysent les images et les représentations de la guerre, de ses pratiques et de ses protagonistes.

Rencontres avec des cinéastes
Cécile Decugis et René Vautier ont tourné pendant la guerre les rares images des réfugiés et des maquis algériens.
Marceline Loridan est partie l’été 62 filmer l’Algérie année zéro de l’indépendance.
Plus tard, Okacha Touita, Dominique Cabrera, Yves Boisset, Jean-Pierre Lledo, Oriane Brun Moschetti et Leila Morouche ont puisé dans leur propre histoire ou celle des générations qui les ont précédés pour revenir, par la fiction ou le documentaire, sur les lieux et les traces de ce passé sensible.
Autant de parcours personnels, de points de vue et de choix de cinéma à découvrir et discuter à l’occasion des projections.

Transmission de la mémoire, écriture de l’Histoire
Table ronde avec Seloua Luste Boulbina, professeur de philosophie à Sciences Po et au Collège international de philosophie, Yasmina Khadra, écrivain et Serge Drouot ancien combattant et conseiller d’EPHMGA (Espace Parisien Histoire Mémoire Guerre d’Algérie). La table ronde sera animée par Emmanuel Laurentin, producteur et animateur de « La Fabriquede l’Histoire » sur France Culture.

Cartes blanches à l’INA et l’ECPAD
Entre le reportage inaugural de “Cinq colonnes à la une” sur le sergent Charlie Robert et le képi bleu en mission de pacification filmé par le service cinématographique des armées, les archives de la télévision française et celles dela Défensesont révélatrices de l’image officielle diffusée à l’époque des événements d’Algérie. Carte blanche est offerte aux responsables de ces collections pour en présenter et commenter une sélection sur grand écran.

Ciné-concert – carte blanche à Cinémémoire

Entre 1930 et 1970, des militaires, touristes, pieds-noirs, coopérants, ou simples anonymes ont filmé en amateurs l’Algérie. La cinémathèque Cinémémoire les réunit dans le cadre d’un projet global, « Mémoires partagées », projet de partage et d’échanges autour des images d’archives avec les anciens pays colonisés. Elle nous propose de les découvrir en ciné-concert, accompagnées par Kamel Boukrine, oud et banjo. Le ciné-concert sera suivi d’un débat avec Claude Bossion, directeur de Cinémémoire, et Flora Duffaud, documentaliste.
Une collection temporaire en consultation (Séance découverte dimanche 22 janvier à 15h)
Une sélection complémentaire de films issus du fonds Guerre d’Algérie de l’ECPAD intègrela Salledes collections du Forum des images. À découvrir sur petit écran jusqu’à la fin de l’année 2012.

Les films de soldats
Pendant la guerre, des appelés du contingent ont filmé en amateur leur séjour en Algérie : les paysages exotiques et les populations indigènes, les camarades et la vie quotidienne, saisis sur le vif et parfois mis en scène. Jean-Pierre Bertin-Maghit a entrepris la collecte et l’étude de ces films, matériau précieux pour l’historien, qui apporte un éclairage intime sur la guerre d’Algérie. Certains films présentés sont issus des fonds privés de l’ECPAD.

Journée d’études “Guerre d’Algérie et médias” (Jeudi 2 février de 9h à 18h)
Destinée principalement aux historiens (étudiants et professeurs), une journée d’études sur la guerre d’Algérie et les médias propose d’aborder les outils et les méthodes liés à ce champ peu étudié. Au programme, une table ronde réunissant des chercheurs, invités à faire part de leur expérience, et les communications d’institutions d’archives publiques et privées sur l’état de leurs fonds, leurs potentialités et impossibilités. Bastien Chastagner, documentaliste à l’ECPAD, présentera tout spécialement le fonds Algérie issu de la production du service cinématographique de l’armée (SCA).

Exposition de photographies (Visite commentée vendredi 27 janvier à 18h et samedi 28 janvier à 18h30)
La collection “Algérie” de l’ECPAD représente environ 120 000 clichés qui évoquent la vie des troupes et des civils, les opérations militaires et les événements politiques. Marie Chominot, historienne, a exploré ce fonds pour sa thèse “Guerre des images, guerre sans image ? Pratiques et usages de la photographie pendant la guerre d’indépendance algérienne”. Elle a sélectionné et commente les clichés exposés dans les espaces du Forum des images.

Informations pratiques
Du 24 janvier au 2 février 2012
Forum des images
2, rue du Cinéma
75001 Paris

Programme à retrouver sur
www.forumdesimages.fr

partager cet article

Partager
cet article

Facebooktwittergoogle_plusmail
articles associés

Articles
associés

Conditions d'utilisation:

Pour tout usage des photographies ou vidéos d'archives qui vous sont proposées en ligne sur ce site Internet, vous pouvez contacter le +33 (0)1.49.60.58.92.