La bataille du Tonkin.1/3

Les assauts répétés du Viêt-minh qui font rage au Tonkin en octobre 1950,  menacent Hanoï, la capitale. Devant la gravité de la situation, le général de Lattre, haut-commissaire et commandant en chef en Extrême-Orient, est envoyé en décembre 1950 en Indochine. En un mois, il rétablit la situation en rassemblant des forces neuves, en redonnant le moral au corps expéditionnaire, en remportant la bataille de Vinh Yen (janvier 1951), et en convainquant les alliés anglo-américains d’aider la France à défendre le Viêtnam. Le général Lawton-Collins, chef d’état-major de l’armée américaine, rend visite au maréchal et lui prouve son soutien en faisant livrer du matériel.
Les combats durent toute l’année 1951 dans les secteurs de Dong-Trieu, de Mao-Khê en mars, de Phuly-Nam-Dinh en juin puis de Hoa-Binh en novembre.
Le fils du général de Lattre tombe dans ces combats, et le général lui-même meurt quelques temps après.
Les images de la bataille du Tonkin défilent sans commentaire, soutenues par la musique de Wagner, qui intensifie le drame des événements. Les tirs de canons et de chars, les bombardements, la progression des soldats à travers les marécages, les parachutages, le débarquement des troupes (depuis des LCT), illustrent le combat, qui se solde par des prisonniers vietnamiens, des blessés, des morts, des incendies.
Puis, le commentateur explique qu’après la défaite de l’ennemi, les troupes des regroupements administratifs mobiles doivent désormais rétablir la paix, protéger et soigner la population, permettre la reprise des activités agricoles, principalement la culture du riz, et la reconstruction du pays.

La cérémonie des honneurs, en présence du général Salan et d’officiers français, illustre la continuité de l’oeuvre du général de Lattre. Levés par ce dernier, les jeunes soldats de la nouvelle armée vietnamienne, sur lesquels reposent désormais l’avenir et la défense du pays, participent à cette manifestation.

Le film est présenté par la revue « Indochine sud-est asiatique ».
Il est dédié aux soldats de l’union française tombés depuis 1945 dans la guerre pour l’indépendance du Viêtnam.
Les images sont des documents authentiques pris sur les lieux mêmes de l’action. L’un des cinéastes, Georges Kowal, a été tué sur le champ de bataille du Tonkin le 20 février 1952. Les paroles du maréchal de Lattre sont extraites des enregistrements originaux de ses discours.

Informations sur la vidéo

  • Date de l'évènement : Décembre 1952
  • Lieux : France, Hanoï, Ile-de-France, Indochine, Paris, Tonkin
  • Évènement : La bataille du Tonkin.
  • Personnes : Bao Daï, De Lattre de Tassigny, De Linarès, Lawton, Collins, Salan
  • Équipe de tournage : Jules Roy
  • Référence : SCA 57
  • Copyright : SCA : Service Cinématographique des Armées - ECPAD
partager cet article

Partager
cet article

Facebooktwittergoogle_plusmail
articles associés

Articles
associés

Conditions d'utilisation:

Les photos d'actualité proposées sont libres de droit pour un usage exclusif à des fins d'information, et tant qu'elles sont accessibles en ligne sur ce site Internet pour une durée de 30 jours à compter de la date de publication de l'article associé.

Pour tout autre usage, contact devra être pris auprès du pôle commercial de l'ECPAD (+33 1.49.60.52.07). Les photos d'actualité sont téléchargeables à l'unité ou en totalité par reportage en cliquant sur l'onglet « Télécharger tout le reportage ».