• La campagne d’Italie, vue du côté allemand
    Un groupe de parachutistes du Fallschirmjäger.Regiment.3 se replie vers de nouvelles positions défensives.
  • Date : Août 1943
  • Lieu : Sicile, Italie
  • Photographe : Haas, Ernst (Kriegsberichterzug XI.Flieger-Korps)
  • Origine : Fonds allemand / ECPAD
  • Référence : FALLAOK-F1465-L13
  • La campagne d’Italie, vue du côté allemand
    Un Fahrpram de la Luftwaffe quitte un port italien. Ce type de barge, protégé par un canon quadruple de 2 cm Flakvierling, effectue en septembre 1943 la traversée du détroit de Messine, permettant à une grande partie de l’armée allemande d’évacuer la Sicile.
  • Date : 1943-1944
  • Lieu : Italie
  • Photographe : inconnu
  • Origine : Fonds allemand / ECPAD
  • Référence : DAT-447-L20
  • La campagne d’Italie, vue du côté allemand
    Dans un port italien, plusieurs Fahrpräme de la Luftwaffe à quai. Ces barges transportent du ravitaillement, des munitions et de l’essence. Elles sont le résultat d’un « bricolage » qui permet à la Luftwaffe de pallier le manque d’embarcations de ce type.
  • Date : 1943-1944
  • Lieu : Italie
  • Photographe : inconnu
  • Origine : Fonds allemand / ECPAD
  • Référence : DAT-447-L19
  • La campagne d’Italie, vue du côté allemand
    Peu après la traversée du détroit de Messine, le reporter Ernst Haas suit les troupes de l’Axe dans leur retraite. Installé sur un camion italien, Haas photographie une multitude de panneaux indicateurs allemands et italiens. Sur le plus grand, on lit le nom des villes Gioia Tauro et Locri. On reconnaît l’appellation RACI pour Reale automobile club dell’Italia, établissement public créé en 1898 et voué à promouvoir et à contrôler le secteur automobile. Sur un poteau télégraphique, des panneaux sont destinés à la 29. Panzer-Grenadier-Division surnommée « Falke ». Enfin, un panneau semble être destiné à la division Hermann Goering. Trois panneaux indiquent des hôpitaux militaires.
  • Date : Fin août 1943
  • Lieu : Reggio de Calabre, Sicile, Italie
  • Photographe : Haas, Ernst (Kriegsberichterzug XI.Flieger-Korps)
  • Origine : Fonds allemand / ECPAD
  • Référence : FALLAOK-F1466-L07
  • La campagne d’Italie, vue du côté allemand
    Le III./Fallschirm-Jäger.Regiment.7, qui a sauté sur le sud de l’île d’Elbe dans le secteur de l’isthme de Lacona, entame la dernière partie de sa mission, l’escorte des prisonniers italiens, avant de regagner le continent. La photographie aérienne, tenue par le parachutiste tête nue, permet de préciser qu’il s’agit bien de l’île d’Elbe.
  • Date : 17-30 septembre 1943
  • Lieu : Île d’Elbe, Italie
  • Photographe : Baitz, Willy (Kriegsberichterzug XI.Flieger-Korps)
  • Origine : Fonds allemand / ECPAD
  • Référence : FALLAOK-F1570-L10
  • La campagne d’Italie, vue du côté allemand
    Suite à leur saut opérationnel sur l’île d’Elbe, les parachutistes du III./Fallschirm-Jäger-Regiment 7 du commandant (Major) Hübner se regroupent vers le port de Portoferraio. Les parachutistes gagnent le port avec tous les moyens de locomotion trouvés sur place (mulets, fiacres, vélos, voitures ou camions). Ce chasseur parachutiste est armé d’une carabine italienne Mannlicher-Carcano modèle 38 (peu visible sur l’image). La veste de saut est quant à elle dotée d’une poche supplémentaire non réglementaire.
  • Date : 17-30 septembre 1943
  • Lieu : Île d’Elbe, Italie
  • Photographe : Biedermann (Kriegsberichterzug XI.Flieger-Korps)
  • Origine : Fonds allemand / ECPAD
  • Référence : FALLAOK-F1567-L17
  • La campagne d’Italie, vue du côté allemand
    Dans le secteur d’Anzio-Nettuno, des parachutistes du 2e et du 3e bataillon du 11e régiment parachutiste (Fallschirm-Jäger-Regiment 11) retranchés le long de la rivière Moletta.
  • Date : Février-mars 1944
  • Lieu : Anzio, Nettuno, Italie
  • Photographe : Haas, Ernst (Kriegsberichterzug XI.Flieger-Korps)
  • Origine : Fonds allemand / ECPAD
  • Référence : FALLAOK-F1889-L08
  • La campagne d’Italie, vue du côté allemand
    Positions des parachutistes du Fallschirm-Jäger-Regiment. 11 dans le secteur d’Ardea (au nord d’Anzio et de Nettuno). Date : février-mars 1944.
  • Date : Février-mars 1944
  • Lieu : Areda, Italie
  • Photographe : Haas, Ernst (Kriegsberichterzug XI.Flieger-Korps)
  • Origine : Fonds allemand / ECPAD
  • Référence : FALLAOK-F1877-L20
  • La campagne d’Italie, vue du côté allemand
    Lors de combats d’Anzio-Nettuno, l’Oberleutnant Johann Engelhardt du 2./Fallschirmjäger.Regiment.11, récemment décoré de la croix de chevalier de la croix de fer, pose avec ses hommes et le photographe parachutiste Thönnessen.
  • Date : Février-mars 1944
  • Lieu : Anzio, Nettuno, Italie
  • Photographe : Haas, Ernst (Kriegsberichterzug XI.Flieger-Korps)
  • Origine : Fonds allemand / ECPAD
  • Référence : FALLAOK-F1888-L12
  • La campagne d’Italie, vue du côté allemand
    Dans le secteur d’Anzio-Nettuno, le commandant (Major) Walther Gericke, chef du Fallschirmjäger.Regiment.11, accompagne des parachutistes chargés de ravitailler les soldats des premières lignes. Les hommes progressent dans des marécages, probablement ceux du bois de Badiglione.
  • Date : Février-mars 1944
  • Lieu : Anzio, Nettuno, Italie
  • Photographe : Haas, Ernst (Kriegsberichterzug XI.Flieger-Korps)
  • Origine : Fonds allemand / ECPAD
  • Référence : FALLAOK-F1877-L07
10/29 Plus d'infos
  • La campagne d’Italie, vue du côté allemand
    Dans le secteur d’Anzio-Nettuno, les positions des parachutistes de la 4.Fallschirmjäger.Division font face aux troupes britanniques. La capture des soldats britanniques lors des attaques répétées contre les lignes allemandes permet aux parachutistes de récupérer sur les prisonniers leurs vêtements chauds. Pulls et vestes en cuir leather jerkin sont appréciés par les soldats allemands.
  • Date : Février-mars 1944
  • Lieu : Anzio, Nettuno, Italie
  • Photographe : Thönnessen (Kriegsberichterzug XI.Flieger-Korps)
  • Origine : Fonds allemand / ECPAD
  • Référence : FALLAOK-F1886-L37
11/29 Plus d'infos
  • La campagne d’Italie, vue du côté allemand
    Durant la première bataille de Cassino, le Fallschirmjäger.Regiment.1 a pour mission de tenir la Calvarienberg (colline 593) et le monastère de Cassino. Le 15 février 1944, après un bombardement américain qui détruit le monastère, les parachutistes du Fallschirmjäger.Regiment.1 se réfugient dans les ruines et y installent leurs positions défensives qui dominent toute la vallée.
  • Date : 15-18 février 1944
  • Lieu : Monte Cassino, Italie
  • Photographe : Czirnich, Hermann (Kriegsberichterzug XI.Flieger-Korps)
  • Origine : Fonds allemand / ECPAD
  • Référence : FALLAOK-F1898-L32
12/29 Plus d'infos
  • La campagne d’Italie, vue du côté allemand
    Lors des combats pour le contrôle de la ville de Monterotondo (au nord-est de Rome), les parachutistes du II./Fallschirmjäger.Regiment.6 doivent prendre l’abbaye où réside le commandement de l’armée de terre italien. Une automitrailleuse italienne Autoblinda (AB-41) abandonnée témoigne de la contre-attaque italienne qui malmena les parachutistes allemands.
  • Date : 3-10 septembre 1943
  • Lieu : Rome, Latium, Italie
  • Photographe : Stöcker, Wolfgang (Kriegsberichterzug XI.Flieger-Korps)
  • Origine : Fonds allemand / ECPAD
  • Référence : FALLAOK-F1559-L10
13/29 Plus d'infos
  • La campagne d’Italie, vue du côté allemand
    Deux blindés Panzer IV appartenant probablement au XIVe corps blindé (Panzer-Korps) du général von Senger und Etterlin battent en retraite avec les fantassins (Panzergrenadier) et des parachutistes (Fallschirmjäger) dans les environs de Rome. En effet, le 30 mai 1944, deux régiments alliés percent les lignes allemandes (autoroute 7) ; le jour suivant, la ligne de défense allemande Caesar est dépassée et le 2 juin 1944, alors que la ville de Valmontone tombe, le maréchal allemand Albert Kesselring ordonne un retrait général des troupes allemandes dans le secteur. La ville de Rome est déclarée « ville ouverte » le 4 juin 1944.
  • Date : 30 mai-2 juin 1944
  • Lieu : Rome, Latium, Italie
  • Photographe : Jacobi, Hans (Kriegsberichterzug XI.Flieger-Korps)
  • Origine : Fonds allemand / ECPAD
  • Référence : FALLAOK-F2098-L09
14/29 Plus d'infos
  • La campagne d’Italie, vue du côté allemand
    Une voûte de l’abbaye de Monte Cassino avant sa destruction le 15 février 1944.
  • Date : Avant le 15 février 1944
  • Lieu : Monte Cassino, Latium, Italie
  • Photographe : Lützow (Kriegsberichterzug Luftflotte 2)
  • Origine : Fonds allemand / ECPAD
  • Référence : LFT2-F1501-L04
15/29 Plus d'infos
  • La campagne d’Italie, vue du côté allemand
    Dans le secteur d’Anzio-Nettuno, l’évacuation sanitaire des blessés du Fallschirmjäger-Regiment.6 : les blessés quittent l’hôpital de campagne à bord de semi-chenillés transformés en ambulance.
  • Date : Mars-avril 1944
  • Lieu : Anzio, Nettuno, Italie
  • Photographe : Thönnessen (Kriegsberichterzug XI.Flieger-Korps)
  • Origine : Fonds allemand / ECPAD
  • Référence : FALLAOK-F2015-L08
16/29 Plus d'infos
  • La campagne d’Italie, vue du côté allemand
    Un soldat du Fallschirmjäger-Regiment.3 de la 1.Fallschirmjäger-Division lors des combats pour la ville de Cassino.
  • Date : 15 février-21 mars 1944
  • Lieu : Monte Cassino, Latium, Italie
  • Photographe : Girik (Kriegsberichterzug XI.Flieger-Korps)
  • Origine : Fonds allemand / ECPAD
  • Référence : FALLAOK-F2090-L07
17/29 Plus d'infos
  • La campagne d’Italie, vue du côté allemand
    Sur le front de Cassino, le reporter Zscheile se déplace vers la position du chasseur (Jäger) Herbert Fries défendant le secteur à l’ouest de Piedimonte San Germano dans une tourelle de char Panther (Jagdpanzers IV de 7,5 cm Panther Kuppel, Sd.Kfz.162/1).
  • Date : mai 1944
  • Lieu : Monte Cassino, Latium, Italie
  • Photographe : Zscheile (Kriegsberichterzug XI.Flieger-Korps)
  • Origine : Fonds allemand / ECPAD
  • Référence : FALLAOK-F2095-L29
18/29 Plus d'infos
  • La campagne d’Italie, vue du côté allemand
    Lors de la bataille de Cassino, dans le secteur de Piedimonte San Germano, le chasseur (Jäger) Herbert Fries à l’intérieur d’une tourelle de char Panther (Jagdpanzers IV de 7,5 cm Panther Kuppel, Sd.Kfz.162/1).
  • Date : 22-24 mai 1944
  • Lieu : Monte Cassino, Latium, Italie
  • Photographe : Zscheile (Kriegsberichterzug XI.Flieger-Korps)
  • Origine : Fonds allemand / ECPAD
  • Référence : FALLAOK-F2095-L26
19/29 Plus d'infos
  • La campagne d’Italie, vue du côté allemand
    Le 22 mai 1944, le chasseur (Jäger) Herbert Fries reçoit la croix de fer de première et seconde classes pour avoir repoussé les attaques alliées d’une tourelle de char Panther (Jagdpanzers IV de 7,5 cm Panther Kuppel, Sd.Kfz.162/1) lors des combats menés pour défendre la position ouest de Piedimonte San Germano sur le front de Cassino. Il détruisit vingt blindés alliés entre le 21 et le 24 mai 1944.
  • Date : 22-24 mai 1944
  • Lieu : Monte Cassino, Latium, Italie
  • Photographe : Zscheile (Kriegsberichterzug XI.Flieger-Korps)
  • Origine : Fonds allemand / ECPAD
  • Référence : FALLAOK-F2095-L37
20/29 Plus d'infos
  • La campagne d’Italie, vue du côté allemand
    Sur le tarmac de l’aérodrome de Reggia Emilia (ou Reggio Emilia), le commandant italien Adriano Visconti devant son avion de chasse Macchi Mc-205 Veltro.
  • Date : Avril 1944
  • Lieu : Émilie-Romagne, Italie
  • Photographe : Paùlsen (Kriegsberichterzug Luftflotte 2)
  • Origine : Fonds allemand / ECPAD
  • Référence : LFT2-F1951-L10
21/29 Plus d'infos
  • La campagne d’Italie, vue du côté allemand
    Le capitaine (Hauptmann) Prentl, commandant le Kampfgruppe Prentl, dirige les tirs des batteries de défense contre avions allemandes autour d’Anzio, assisté du lieutenant (Leutnant) Hans Klaiber.
  • Date : Février 1944
  • Lieu : Anzio, Latium, Italie
  • Photographe : Rauchwetter, Gerhard (Kriegsberichterzug Luftflotte 2)
  • Origine : Fonds allemand / ECPAD
  • Référence : LFT2-F1765-L37
22/29 Plus d'infos
  • La campagne d’Italie, vue du côté allemand
    Sur l’aérodrome de Venaria Reale à l’est de Turin, les pilotes de la Squadriglia Complementare Caccia "Montefusco" devant leurs chasseurs Fiat G.55 Centauro.
  • Date : Avril 1944
  • Lieu : Turin, Piémont, Italie
  • Photographe : Doering (Kriegsberichterzug Luftflotte 2)
  • Origine : Fonds allemand / ECPAD
  • Référence : LFT2-F1919-L12
23/29 Plus d'infos
  • La campagne d’Italie, vue du côté allemand
    En présence du général (Generalleutnant) Richard Heidrich commandant de la 1.Fallschirmjäger.Division (au premier plan), le maréchal (Generalfeldmarschall) Albert Kesselring (au centre) inspecte le secteur du Fallschirmjäger.Regiment.1 commandé par le colonel (Oberst) Karl-Lothar Schulz (second en partant de la gauche).
  • Date : Octobre 1943
  • Lieu : Abruzzes, Italie
  • Photographe : Schnitzer, Hans-Georg (Kriegsberichterzug XI.Flieger-Korps
  • Origine : Fonds allemand / ECPAD
  • Référence : FALLAOK-F1669-L13
24/29 Plus d'infos
  • La campagne d’Italie, vue du côté allemand
    Au poste de commandement de la 1.Fallschirmjäger.Division, le maréchal Albert Kesselring s’entretient avec le commandant de la division aéroportée, le général (Generalleutnant) Richard Heidrich.
  • Date : Février 1944
  • Lieu : Monte Cassino, Latium, Italie
  • Photographe : Stöcker, Wolfgang (Kriegsberichterzug XI.Flieger-Korps)
  • Origine : Fonds allemand / ECPAD
  • Référence : FALLAOK-F2020-L27
25/29 Plus d'infos
  • La campagne d’Italie, vue du côté allemand
    Des parachutistes allemands de la 4.Fallschirmjäger.Division escortent des prisonniers américains de la 3e Infantry Division dite « Division Marne ».
  • Date : Février 1944
  • Lieu : Anzio, Latium, Italie
  • Photographe : Opitz (Kriegsberichterzug Luftflotte 2)
  • Origine : Fonds allemand / ECPAD
  • Référence : LFT2-F1771-L11
26/29 Plus d'infos
  • La campagne d’Italie, vue du côté allemand
    Portrait d’un motocycliste de la 4.Fallschirmjäger-Division.
  • Date : Septembre 1944
  • Lieu : Toscane, Italie
  • Photographe : Bayer (Kriegsberichterzug Luftflotte 2)
  • Origine : Fonds allemand / ECPAD
  • Référence : LFT2-F2143-L33
27/29 Plus d'infos
  • La campagne d’Italie, vue du côté allemand
    Des prisonniers britanniques capturés lors de l’assaut amphibie contre la ville et le port de Termoli (Molise, côte adriatique italienne). Cet assaut amphibie, baptisé « Opération Déon », est mené dans la nuit du 2 au 3 octobre 1943 par des commandos britanniques et français. Le commando no 3 (comprenant 207 hommes du Special Raiding Squadron et le 40e Royal Marines) effectue un débarquement et établit une tête de pont sans difficulté. Toutefois, autour de Termoli, les forces allemandes sont nombreuses et rendent la progression des Alliés difficile. À la suite de tirs d’artillerie allemands, les commandos du 2nd Special Air Service et un escadron français doivent reculer et regagner la ville de Termoli.
  • Date : Début octobre 1943
  • Lieu : Province de Campobasso, Molise, Italie
  • Photographe : Thönnessen (Kriegsberichterzug XI.Flieger-Korps)
  • Origine : Fonds allemand / ECPAD
  • Référence : FALLAOK-F1632-L04
28/29 Plus d'infos
  • La campagne d’Italie, vue du côté allemand
    Suite à l’opération alliée Déon visant à prendre le port de Termoli, des parachutistes allemands contre-attaquent en procédant à un tir d’artillerie à l’aide d’obusiers italiens de 75 mm (Cannone da 75/32 modello 37 rebaptisé 7,5 cm Feldkanone 248).
  • Date : Début octobre 1943
  • Lieu : Province de Campobasso, Molise, Itali
  • Photographe : Thönnessen (Kriegsberichterzug XI.Flieger-Korps)
  • Origine : Fonds allemand / ECPAD
  • Référence : FALLAOK-F1632-L20
29/29 Plus d'infos

La campagne d’Italie vue du côté allemand (1943-1944)

Le 10 juillet 1943, l’opération Husky, consistant en un débarquement des troupes britanniques, américaines et canadiennes en Sicile, est déclenchée. Cette opération marque l’ouverture d’un deuxième front – en Europe de l’Ouest – tant réclamée aux Alliés par Staline.

Après quarante jours de combats, les armées de l’Axe évacuent l’île par le détroit de Messine. Le bilan de cette opération est mitigé pour les Alliés bien que l’île passe entre leurs mains. En effet, les troupes allemandes, qui ont pu évacuer l’ensemble de leurs forces, se regroupent en Italie avec le soutien des troupes mussoliniennes.

Le 25 juillet 1943, Mussolini est renversé par le grand conseil du fascisme et assigné à résidence à Campo Imperatore près du Gran Sasso dans les Abbruzes. Le 8 septembre 1943, l’armistice de Cassibile est signé entre l’Italie et les Alliés. Entre le 3 et le 9 septembre 1943 a lieu l’opération Avalanche ou Baytown lancée par les Alliés sur les plages du golfe de Salerne : elle marque le début de la campagne d’Italie. Le 12 septembre 1943, Hitler fait enlever Mussolini par les commandos parachutistes menés par le capitaine (Hauptsturmführer) de la Waffen-SS Otto Skorzeny. Avec le succès de l’opération Eiche (chêne), Benito Mussolini et ses libérateurs quittent le chalet des Apennins pour rejoindre Adolf Hitler. Hitler et Vittorio Mussolini, le fils de Duce, accueillent Benito Mussolini le 15 septembre 1943. Les hommes rejoindront le quartier général allemand de Rastenbourg où de nouveaux plans sont élaborés avec, notamment, la création le 23 septembre 1943 de la République sociale italienne (RSI), aussi appelée « République de Salò », État d’inspiration fasciste. Les nouvelles unités de la RSI, sous commandement allemand, continuent à faire face aux Alliés.

De nombreuses opérations amphibies[1] menées par les Alliés ont lieu sur la péninsule italienne avec un succès relatif, notamment en raison de la défense allemande qui s’organise et qui mène de nombreuses contre-attaques. La tactique allemande du maréchal Albert Kesselring, consistant en de nombreux combats retardateurs et s’appuyant sur des lignes de défense comme la ligne Gustav, la ligne gothique ou la ligne Hitler, prouve rapidement son efficacité. Elle ne cesse de ralentir la progression des Alliés en forçant ceux-ci à contourner les positions défensives. Or, le contournement n’est possible qu’en opérant de nouvelles opérations amphibies sur les côtes méditerranéenne et adriatique.

Le 4 juin 1944, Rome est déclarée ville ouverte ; elle est libérée par les Alliés le 5 juin 1944 mais l’événement est masqué par l’imminence du débarquement allié en Normandie du 6 juin 1944. La campagne de Normandie et la campagne de France ne cesseront de monopoliser les médias, masquant ainsi les combats en Italie qui continuent jusqu’en mai 1945.

L’Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense (ECPAD) conserve environ trois cents reportages photographiques d’origine allemande consacrés aux événements terrestres et aériens de la campagne d’Italie. Ces images sont prises en noir et blanc, essentiellement à l’aide d’appareils photographiques Leica III équipés de pellicules Agfa Isopan 125.

Le portfolio présente une sélection de trente photographies issues de ces reportages et montre la campagne d’Italie vue par les unités de propagande allemandes. Parmi elles, deux sections de propagande de la Luftwaffe se distinguent par leurs reportages photographiques, la section de reporters de guerre du 11e corps aérien (Kriegsberichterzug XI.Flieger-Korps) et celle de la 2e flotte aérienne allemande (Kriegsberichterzug Luftflotte 2). Les nombreux photographes de ces sections axent leurs reportages sur les combats défensifs, comme à Anzio-Nettuno ou à Monte Cassino, mais également sur la présence allemande en Italie suite à l’armistice de Cassibile.

Les images allemandes sur la campagne d’Italie apportent un point de vue inédit et un complément non seulement aux reportages français du service cinématographique de l’armée conservés à l’ECPAD mais surtout à ceux réalisés par les reporters britanniques, américains et canadiens. Alors que les photographes alliés mettent l’accent sur les opérations amphibies et la puissante logistique américaine, les reporters allemands préfèrent mettre en valeur leurs succès défensifs et les « erreurs » stratégiques alliées. Parmi les autres thèmes rencontrés figurent les destructions causées par les bombardements alliés, comme à Cassino, à Rome, à Parme, à Trévise, à Rimini ou dans le port de Gênes. Les reporters allemands sont également dirigés vers le lac de Garde, où le gouvernement fasciste italien s’est réfugié, et prennent des vues touristiques de la région. Enfin, la vie culturelle italienne et les monuments des grandes villes (Venise, Rome, Florence) font l’objet de nombreuses prises de vues. Ces photographies « anecdotiques » illustrent généralement les dernières pages des magazines allemands comme Luftflotte Süd, Der Adler, Signal, publiés à des milliers d’exemplaires et distribués aux troupes et à la population allemande.

[1]. Consulter sur le site Internet de l’ECPAD, le dossier documentaire sur les débarquements lors de la seconde guerre mondiale. La seconde partie du dossier est y consacrée, http://www.ecpad.fr/wp-content/uploads/2012/10/Les-d%C3%A9barquements-durant-la-2e-GM-2e-partie.pdf

partager cet article

Partager
cet article

Facebooktwittergoogle_plusmail
articles associés

Articles
associés

Conditions d'utilisation:

Pour tout usage des photographies ou vidéos d'archives qui vous sont proposées en ligne sur ce site Internet, vous pouvez contacter le +33 (0)1.49.60.58.92.