La coopération chinoise

L’année du Chien de terre commence ce 16 février 2018. Le nouvel an chinois est l’occasion de se pencher sur des faits trop méconnus de la Première Guerre mondiale.

En 1918, des travailleurs chinois débarquent en France, à Marseille. Ce film d’archives, intitulé « La coopération chinoise », revient sur ce débarquement.


Les travailleurs chinois viennent en France remplacer les hommes mobilisés. Sur le paquebot, après les traditionnelles distributions de nourriture et corvées de nettoyage, certains dansent au son d’une flûte « comme de grands enfants ».

Le débarquement a lieu, à Marseille, sous la férule d’un chef d’équipe français et, dans les baraquements qu’ils ont construits eux-mêmes (Miramas, Bouches-du-Rhône), ils se prêtent, une ardoise numérotée sur la poitrine, à une séance de photographie d’immatriculation. Puis leur vie s’organise dans le réfectoire, les dortoirs et surtout dans la cour, qui sert de cadre au rasage et à la lessive. Après une journée de travail dans un chantier naval (La Seyne-sur-Mer, Var), vient la distribution de la soupe, réglementée par un surveillant chinois, équipé d’un fouet. Enfin, dans les moments de repos, ils dansent de nouveau au son d’un petit accordéon ou organisent un combat de judo.

Informations sur la vidéo

  • Date de l'évènement : 21 février - 7 mars 1918.
  • Lieux : Var ; Ciotat (La) ; Miramas ; Seyne-sur-Mer (La) ; Marseille
  • Équipe de tournage : SCA/SPCA
  • Référence : 14.18 B 107
  • Copyright : ECPAD
partager cet article

Partager
cet article

Facebooktwittergoogle_plusmail
articles associés

Articles
associés

Conditions d'utilisation:

Pour tout usage des photographies ou vidéos d'archives qui vous sont proposées en ligne sur ce site Internet, vous pouvez contacter le +33 (0)1.49.60.58.92.