La guerre des gaz, 1915-1918, vue à travers les archives de l’ECPAD

Au lendemain de l’attaque chimique d’avril 1915 sur Ypres, chaque belligérant met en œuvre différents procédés pour propager sur le terrain les gaz de combat que leur industrie produit en grande quantité. En parallèle, les deux camps se lancent dans une course au développement des protections individuelles destinées aux soldats.

Réalisé en 1916  par la Section cinématographique de l’armée, dans un contexte marqué par la bataille de Verdun et l’offensive de la Somme, où l’emploi des gaz de combat fait désormais partie des tactiques déployées par les états-majors de chaque camp, le film intitulé La lutte contre les gaz asphyxiants s’inscrit dans la continuité du discours diffusé au lendemain de l’attaque sur Ypres, désignant l’Allemagne comme l’instigatrice de la guerre chimique. La France est à la fois présentée comme victime de la « barbarie » ennemie et très active pour protéger ses troupes et sa population soumises aux risques de la guerre des gaz.

Le film montre tout d’abord les différents moyens utilisés par l’armée allemande pour répandre les agents chimiques sur le terrain, allant de la simple « marmite » remplie de liquide pernicieux à l’obus le plus perfectionné. Dans un second temps, il présente les différentes protections distribuées depuis le mois d’avril 1915 au sein de l’armée française, depuis les simples tampons jusqu’aux masques respiratoires munis d’une cartouche filtrante.

Informations sur la vidéo

  • Date de l'évènement : 1916
  • Lieux : France
  • Évènement : La lutte contre les gaz asphyxiants.
  • Référence : 14.18 A 874 - Noir et blanc - Muet
  • Copyright : SPCA - ECPAD
partager cet article

Partager
cet article

Facebooktwittergoogle_plusmail
articles associés

Articles
associés

Conditions d'utilisation:

Pour tout usage des photographies ou vidéos d'archives qui vous sont proposées en ligne sur ce site Internet, vous pouvez contacter le +33 (0)1.49.60.58.92.