• La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    Un avion de chasse Spitfire Mk. V, du groupe de chasse II/7 « Nice », survole la côte corse (il s’agit probablement de l’appareil piloté par le lieutenant Jeandet). À compter du 21 septembre 1943, des appareils des groupes de chasse I/3 « Corse » et II/7 « Nice » sont stationnés sur le terrain d’aviation de Campo dell’ Oro près d’Ajaccio. Les chasseurs sont chargés de la protection du port d’Ajaccio et de la tête de pont contre les attaques des bombardiers allemands.
  • Date : Fin septembre 1943
  • Lieu : Méditerranée, côte corse
  • Photographe : Bouclaud
  • Origine : SCA / Air
  • Référence : AIR-6-228
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    Groupe de partisans corses armés sur le boulevard Lantivy à Ajaccio. Dès le 4 septembre 1943, la résistance corse est mise en alerte par un message radio qui l’informe de l’imminence d’un débarquement allié. Peu expérimentés, les quelques dix mille partisans corses combattent sans aide pendant les premiers jours de l’insurrection. Le chef d’escadron Paulin Colonna d’Istria coordonne leur action et assure le commandement militaire des mouvements de résistance sur l’île.
  • Date : Fin septembre 1943
  • Lieu : France, Corse du sud, Ajaccio
  • Photographe : inconnu
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE-97-L1847
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    En provenance d’Afrique du Nord, un bataillon du 1er RTM (régiment de tirailleurs marocains) de la 4e DMM (division marocaine de montagne) arrive dans le port d’Ajaccio. Le 1er RTM, commandé par le colonel Jean de Butler, débarque en trois vagues : le 3e bataillon débarque le 17 septembre, le 1er le 21 septembre et le 2e le 23 septembre 1943.
  • Date : Septembre 1943
  • Lieu : France, Corse du sud, Ajaccio
  • Photographe : inconnu
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE-97-L1830
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    En provenance d’Afrique du Nord, un bataillon du 1er RTM (régiment de tirailleurs marocains) de la 4e DMM (division marocaine de montagne) débarque sur la jetée des Capucins du port d’Ajaccio. Les troupes semblent débarquer ici d’un des torpilleurs l’Alcyon ou Tempête qui assurent le transport des hommes et du matériel avec notamment les contre-torpilleurs le Fantasque et le Terrible.
  • Date : Septembre 1943
  • Lieu : France, Corse du sud, Ajaccio
  • Photographe : inconnu
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE-97-L1834
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    En provenance d’Afrique du Nord, un bataillon du 1er RTM (régiment de tirailleurs marocains) de la 4e DMM (division marocaine de montagne) débarque sur un quai du port d’Ajaccio des contre-torpilleurs le Fantasque et le Terrible amarrés à la jetée des Capucins. Les habitants, qui se sont soulevés le 9 septembre et ont libéré Ajaccio, accueillent les troupes françaises.
  • Date : Septembre 1943
  • Lieu : France, Corse du sud, Ajaccio
  • Photographe : inconnu
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE-97-L1841
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    Les premiers canons tractés de 40 mm Bofors du 36e GAFTA (groupe autonome des forces terrestres antiaériennes) sont débarqués sur le port d’Ajaccio. Le 36e GAFTA est remplacé, à compter du 2 octobre 1943, au sein de la 4e DMM (division marocaine de montagne), par le 33e GAFTA, constitué de troupes marocaines. En dix-neuf jours, neuf convois débarquent environ 6 600 hommes, 1 275 tonnes de matériel et 208 véhicules, chars ou canons.
  • Date : Septembre 1943
  • Lieu : France, Corse du sud, Ajaccio
  • Photographe : inconnu
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE-97-L1842
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    Des soldats italiens contrôlent l’accès d’une route menant probablement à Saint-Florent. Le 3 septembre 1943, l’Italie signe un armistice avec les alliés, proclamé le 8 septembre. Le général Giovanni Magli, commandant notamment les divisions italiennes d’infanterie Cremona et Friuli, se range aux côtés des troupes françaises.
  • Date : Septembre 1943
  • Lieu : France, Haute-Corse, Ponte Leccia, intersection des N197 et N193
  • Photographe : inconnu
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE-100-L1917
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    Des tirailleurs du 1er RTM (régiment de tirailleurs marocains) sympathisent avec la population dans le village de Pieve libéré. Il s’agit probablement du 2e bataillon du régiment.
  • Date : Septembre 1943
  • Lieu : France, Haute-Corse, Pieve
  • Photographe : inconnu
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE-100-L1936
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    Ravitaillement en vivres ou en munitions par des tirailleurs du 1er RTM (régiment de tirailleurs marocains) à travers le maquis.
  • Date : Septembre 1943
  • Lieu : France, Haute-Corse, direction de Murato
  • Photographe : inconnu
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE-100-L1945
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    Un officier de renseignement du 1er RTM (régiment de tirailleurs marocains) interroge des soldats allemands faits prisonniers dans les environs du col de San Stefano. Dans la nuit du 29 au 30 septembre 1943, la 1re compagnie du I/1er RTM enlève le col San Stefano après avoir fait plus d’une dizaine de prisonniers ennemis. Les dix mille soldats allemands (plus trente-deux mille en provenance de Sardaigne) présents en Corse appartiennent essentiellement à la 90. Panzergrenadier division et à la 16. Panzergrenadier division SS Reichsführer. Trois cent cinquante d’entre eux seront capturés.
  • Date : Septembre 1943
  • Lieu : France, Haute-Corse, environs du col de San Stefano
  • Photographe : inconnu
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE-100-L1928
10/31 Plus d'infos
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    Des tirailleurs du 1er RTM (régiment de tirailleurs marocains), probablement de la 1re compagnie du 1er bataillon, progressent en direction du col de San Stefano. Dans la nuit du 29 au 30 septembre 1943, la 1re compagnie du I/1er RTM, commandée par le capitaine Morand, enlève le col de San Stefano.
  • Date : Septembre 1943
  • Lieu : France, Haute-Corse, environs du col de San Stefano
  • Photographe : inconnu
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE-101-L1951
11/31 Plus d'infos
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    Des tirailleurs du 1er RTM (régiment de tirailleurs marocains), en mission de reconnaissance, sont guidés vers le col de San Stefano par deux partisans corses. Leur connaissance de l’île est une aide précieuse pour les armées française et italienne qui manquent de cartes d’état-major de la région.
  • Date : Septembre 1943
  • Lieu : France, Haute-Corse, environs du col de San Stefano
  • Photographe : inconnu
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE-101-L1980
12/31 Plus d'infos
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    Un tirailleur marocain et un résistant corse sont postés derrière un mur de pierres sèches dans le maquis, dans le secteur du col de San Stefano.
  • Date : Septembre 1943
  • Lieu : France, Haute-Corse, environs du col de San Stefano
  • Photographe : inconnu
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE-98-L1849
13/31 Plus d'infos
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    Un obusier camouflé (de 75/18 modèle 35) et des servants de la 20e division d’infanterie italienne Friuli est en position au col de Teghime, en appui des troupes françaises. Il s’agit probablement d’une pièce d’artillerie appartenant à un groupe du 35e régiment d’infanterie. L’artillerie italienne appuie avec neuf batteries les groupements français et italien engagés dans les combats pour la libération de Bastia et chargés d’enlever les cols de San Stefano et de Teghime.
  • Date : Septembre - octobre 1943
  • Lieu : France, Haute-Corse, col de Teghime
  • Photographe : inconnu
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE-101-L1968
14/31 Plus d'infos
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    Des goumiers d’un des goums du 2e GTM (groupe de tabors marocains) détruisent un obstacle antichar allemand sur une route menant au col de Teghime ou vers Patrimonio.
  • Date : Octobre 1943
  • Lieu : France, Haute-Corse, Patrimonio ou col de Teghime
  • Photographe : inconnu
  • Référence : TERRE-99-L1890
15/31 Plus d'infos
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    Des hommes du Bataillon de choc progressent sur une route vers le col de Teghime afin d’y effectuer un coup de main. Le Bataillon de choc effectue des missions de reconnaissance et de nettoyage. Les Allemands, qui occupent le col de Teghime depuis le 16 septembre, l’évacuent sous le feu le 2 octobre 1943. Le 2e GTM (groupe de tabors marocains), appuyé par le 1er RTM (régiment de tirailleurs marocains), enlève le col.
  • Date : Octobre 1943
  • Lieu : France, Haute-Corse, route menant au col de Teghime
  • Photographe : inconnu
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE-98-L1881bis
16/31 Plus d'infos
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    Le général de corps d’armée Henry Martin, commandant le 1er CA (corps d’armée), s’entretient avec le colonel Pierre Boyer de La Tour du Moulin, commandant le 2e GTM (groupe de tabors marocains). À droite : le major général britannique Peake, représentant du général américain Dwight Eisenhower auprès du commandant du 1er CA.
  • Date : Octobre 1943
  • Lieu : France, Haute-Corse, Saint-Florent
  • Photographe : inconnu
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE-98-L1863
17/31 Plus d'infos
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    Des femmes agitent les drapeaux français et corse à une fenêtre dans Saint-Florent libéré.
  • Date : Octobre 1943
  • Lieu : France, Haute-Corse, Saint-Florent
  • Photographe : inconnu
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE-98-L1864
18/31 Plus d'infos
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    Vue du port de la commune de Saint-Florent libérée.
  • Date : Octobre 1943
  • Lieu : France, Haute-Corse, Saint-Florent
  • Photographe : inconnu
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE-98-L1866
19/31 Plus d'infos
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    Des hommes d’une unité de la 4e DMM (division marocaine de montagne) discutent avec des habitants de Patrimonio libéré.
  • Date : Octobre 1943
  • Lieu : France, Haute-Corse, Patrimonio
  • Photographe : inconnu
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE-99-L1895
20/31 Plus d'infos
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    Un char léger Stuart M5A1 du 4e RSM (régiment de spahis marocains) progresse dans le village de Patrimonio qui vient d'être libéré.
  • Date : Octobre 1943
  • Lieu : France, Haute-Corse, Patrimonio
  • Photographe : inconnu
  • Référence : TERRE-99-L1907
21/31 Plus d'infos
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    Un char léger Stuart M5A1 du 1er ou du 2e escadron de reconnaissance du 4e RSM (régiment de spahis marocains) se dirige vers Bastia.
  • Date : Octobre 1943
  • Lieu : France, Haute-Corse, environs de Bastia
  • Photographe : inconnu
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE-101-L1999
22/31 Plus d'infos
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    Le général de brigade Louchet, commandant l’infanterie divisionnaire de la 4e DMM (division marocaine de montagne), se trouve à proximité de Bastia. L’attaque sur Bastia est déclenchée dans la nuit du 29 au 30 septembre 1943. Le général Louchet doit pénétrer dans Bastia au plus vite afin d’empêcher l’ennemi de rembarquer pour l’Italie et l’île d’Elbe.
  • Date : Octobre 1943
  • Lieu : France, Haute-Corse, environs de Bastia
  • Photographe : inconnu
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE-101-L2008
23/31 Plus d'infos
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    Bombardement ou tir d’artillerie sur le port de Bastia. Entre le 13 septembre et le 5 octobre 1943, Bastia subit notamment cinq bombardements aériens alliés. Le 4 octobre, Bastia est libérée mais dévastée par les combats et les bombardements américains.
  • Date : Octobre 1943
  • Lieu : France, Haute-Corse, Bastia
  • Photographe : inconnu
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE-101-L2024
24/31 Plus d'infos
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    Enchevêtrement de matériels et de véhicules allemands abandonnés sur une place donnant sur le port de Bastia. Avant leur départ de la ville, les Allemands ont notamment incendié les dépôts de munitions et de carburant.
  • Date : Octobre 1943
  • Lieu : France, Haute-Corse, Bastia
  • Photographe : inconnu
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE-101-L2034
25/31 Plus d'infos
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    Des goumiers traversent la place Saint-Nicolas à Bastia. Le 73e goum du 6e tabor du 2e GTM (groupe de tabors marocains) entre dans Bastia libéré le 4 octobre à 5h45.
  • Date : Octobre 1943
  • Lieu : France, Haute-Corse, Bastia
  • Photographe : inconnu
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE-101-L2035
26/31 Plus d'infos
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    Matériels et véhicules allemands abandonnés sur le port de Bastia.
  • Date : Octobre 1943
  • Lieu : France, Haute-Corse, Bastia
  • Photographe : inconnu
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE-101-L2036
27/31 Plus d'infos
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    Pièce de 120 mm modèle 1878 de Bange, positionnée sur la côte bastiaise.
  • Date : Octobre 1943
  • Lieu : France, Haute-Corse, littoral au-dessus de Bastia
  • Photographe : inconnu
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE-101-L2002
28/31 Plus d'infos
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    Un cimetière allemand aux portes de Bastia. Les pertes allemandes s’élèvent à environ sept cents tués et blessés au cours des combats pour la libération de l’île.
  • Date : Octobre 1943
  • Lieu : France, Haute-Corse, environs de Bastia
  • Photographe : inconnu
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE-101-L2007
29/31 Plus d'infos
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    Barge de débarquement à moteur (Fahrpräme) de la Kriegsmarine abandonnée par l’armée allemande lors de son repli sur l’île d’Elbe.
  • Date : Octobre 1943
  • Lieu : France, Haute-Corse, côte bastiaise
  • Photographe : inconnu
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE-101-L2037
30/31 Plus d'infos
  • La libération de la Corse (opération « Vésuve » du 9 septembre au 4 octobre 1943).
    Fronton pavoisé de l'hôtel de ville de Bastia. Le 3 octobre 1943, le 73e goum du 6e tabor du 2e GTM (groupe de tabors marocains), commandé par le capitaine Then, hisse le drapeau tricolore sur la façade de l’hôtel de ville de Bastia. Le jour même, la ville est bombardée par l’aviation américaine, non informée de la libération de la ville.
  • Date : Octobre 1943
  • Lieu : France, Haute-Corse, Bastia
  • Photographe : inconnu
  • Origine : SCA
  • Référence : TERRE-101-L2029
31/31 Plus d'infos

La libération de la Corse, 9 septembre – 4 octobre 1943

Les combats pour la libération de la Corse se déroulent du 9 septembre au 4 octobre 1943, au cours de l’opération baptisée « Vésuve ».

Le général de corps d’armée Henry Martin, commandant le 1er CA (corps d’armée), est désigné pour commander les quelques 6 600 hommes de la 4e DMM (division marocaine de montagne), du bataillon de choc et du 2e GTM (groupe de tabors marocains) débarqués d’Afrique du Nord. Les troupes françaises sont appuyées par les Italiens, aux ordres du général Giovanni Magli, ralliés aux Français suite à la signature d’un armistice le 8 septembre, mais également par les dix mille partisans corses qui apportent une aide précieuse aux troupes françaises sur le terrain grâce à leur connaissance de l’île. Les Alliés affrontent les soldats allemands, répartis notamment dans les 90. Panzergrenadier division et 16. Panzergrenadier division SS Reichsführer présentes en Corse, qui remontent vers Bastia afin d’évacuer vers l’Italie et l’île d’Elbe.

Les photographes et les caméramans du SCA (Service cinématographique de l’armée), après les campagnes d’Afrique, couvrent la libération de la Corse, de mi-septembre au 4 octobre 1943, soit presque l’ensemble de la campagne en se concentrant uniquement sur Ajaccio et la moitié nord de l’île et particulièrement Bastia. Ils produisent ainsi sept reportages photographiques comprenant entre 16 et 92 vues chacun, deux films rushes de 18 minutes au total avec lesquels sont montés un film du SCA intitulé Étapes vers la victoire, n° 1 : de Tunis à Rome, réalisé par Bertrand Flornoy en 1945 et dans lequel quelques séquences sont consacrées à la Corse, ainsi qu’un film d’actualité de l’Office français d’information cinématographique et qu’une actualité filmée de « British Olympic ». En outre, un autre film du SCA, réalisé en 1944, Casabianca, concerne ce sous-marin qui a contribué à la libération de la Corse en assurant le transport d’armes et de munitions aux résistants corses.

Les opérateurs de prises de vues du SCA, ayant suivi les forces armées françaises déployées sur ce terrain ainsi que les patriotes et soldats italiens, s’attachent à montrer leur progression à travers le premier département français à être libéré. Ils ont enregistré tout d’abord le débarquement des troupes dans le port d’Ajaccio puis l’avancée des troupes dans le maquis, le déploiement de l’artillerie, le contact avec les résistants corses et la population, la capture de prisonniers allemands pour aboutir à la libération de Bastia, en partie dévastée. Les caméramans ont en outre filmé la cérémonie de célébration de la libération de la Corse qui eut lieu le 8 octobre 1943 à Ajaccio en présence du général de Gaulle, du commissaire à la guerre André Diethelm et du préfet de Corse Charles Luizet.

Le portfolio propose une sélection de trente-et-une photographies issues de ces sept reportages.

Le montage vidéo, d’une durée de douze minutes, offre trois extraits des films, rushes et montages, du SCA.

partager cet article

Partager
cet article

Facebooktwittergoogle_plusmail
articles associés

Articles
associés

Conditions d'utilisation:

Les photos d'actualité proposées sont libres de droit pour un usage exclusif à des fins d'information, et tant qu'elles sont accessibles en ligne sur ce site Internet pour une durée de 30 jours à compter de la date de publication de l'article associé.

Pour tout autre usage, contact devra être pris auprès du pôle commercial de l'ECPAD (+33 1.49.60.52.07). Les photos d'actualité sont téléchargeables à l'unité ou en totalité par reportage en cliquant sur l'onglet « Télécharger tout le reportage ».