L’aide des colonies à la France.

De 1870 à 1912, la France a étendu son territoire colonial. La « nécessité » pour une grande nation de posséder des colonies se vérifie lors de ce grand conflit. C’est tout d’abord un soutien économique. Le Maroc offre au général Lyautey une réserve de bétail et d’or en grains car le pays est fertile et la production mécanisée. L’Indochine, elle, offre l’habileté de ses habitants laborieux employés à la fabrication des cellules d’avion, au chargement des obus, aux travaux de terrassement ou au jardinage. Mais c’est surtout militairement que, dans un même élan, toutes les colonies viennent au secours de la France menacée. Leurs fils arrivent de toutes parts, débarquant en masse de cargos et de trains et se battent sur tous les fronts : dans les dunes des Flandres, en Palestine, en France. Le Président Poincaré récompense de la Médaille Militaire la bravoure d’un Régiment de tirailleurs algériens (RTA). L’armée noire ne dément pas sur le sol français la vaillance qu’elle a montrée dès 1914 en Afrique. Leur entraînement en fait des soldats aguerris lorsqu’ils montent au front. Le courrier qu’ils reçoivent de leur famille les encourage à faire leur devoir. Ils n’en perdent pas pour autant le goût de la danse et du jeu. Le général Gouraud lui-même, devant les troupes rassemblées pour une revue, salue puis ôte son képi, « en signe de reconnaissance à son armée coloniale ».

Informations sur la vidéo

  • Date de l'évènement : 1918 ?
  • Lieux : France, Indochine, Madagascar, Maroc, Palestine
  • Évènement : L'aide des colonies à la France.
  • Personnes : Gouraud, Lyautey, Pétain, Poincaré
  • Équipe de tournage : Henri Desfontaines
  • Référence : 14.18 A 315
  • Copyright : ECPAD
partager cet article

Partager
cet article

Facebooktwittergoogle_plusmail
articles associés

Articles
associés

Conditions d'utilisation:

Pour tout usage des photographies ou vidéos d'archives qui vous sont proposées en ligne sur ce site Internet, vous pouvez contacter le +33 (0)1.49.60.58.92.