• Le Bataillon de marche de l'Oubangui-Chari et la libération de Royan.
    Un tirailleur du Bataillon de marche n°2 de l'Oubangui-Chari à côté du fanion de son unité.
  • Date : 1945
  • Lieu : Charente-Maritime
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : Général Henri Amiel-ECPAD
  • Référence : D06-01-01
  • Le Bataillon de marche de l'Oubangui-Chari et la libération de Royan.
    Les habitants de la région de Royan évacuent la zone des combats.
  • Date : Janvier 1945
  • Lieu : Charente-Maritime
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : Général Henri Amiel-ECPAD
  • Référence : D06-01-04
  • Le Bataillon de marche de l'Oubangui-Chari et la libération de Royan.
    Le Bataillon de marche de l'Oubangui-Chari et la libération de Royan.
  • Date : Avril 1945
  • Lieu : Charente-Maritime
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : Général Henri Amiel-ECPAD
  • Référence : D06-01-19
  • Le Bataillon de marche de l'Oubangui-Chari et la libération de Royan.
    Sur la route de Royan, le village de Didonne est attaqué par le Bataillon de marche n°2.
  • Date : Avril 1945
  • Lieu : Charente-Maritime
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : Général Henri Amiel-ECPAD
  • Référence : D06-01-24
  • Le Bataillon de marche de l'Oubangui-Chari et la libération de Royan.
    Avant l'offensive sur Royan, les positions ennemies subissent les tirs d'artillerie et les bombardements alliés.
  • Date : Avril 1945
  • Lieu : Charente-Maritime
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : Général Henri Amiel-ECPAD
  • Référence : D06-01-29
  • Le Bataillon de marche de l'Oubangui-Chari et la libération de Royan.
    Canon allemand détruit devant le château d'eau d'Enlias, sur la route de Royan.
  • Date : Avril 1945
  • Lieu : Charente-Maritime
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : Général Henri Amiel-ECPAD
  • Référence : D06-01-34
  • Le Bataillon de marche de l'Oubangui-Chari et la libération de Royan.
    Le port de Royan au moment de l'assaut des troupes françaises pour la libération de la ville.
  • Date : Avril 1945
  • Lieu : Charente-Maritime
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : Général Henri Amiel-ECPAD
  • Référence : D06-01-38
  • Le Bataillon de marche de l'Oubangui-Chari et la libération de Royan.
    L'océan et le littoral atlantique pendant la libération de Royan.
  • Date : Avril 1945
  • Lieu : Charente-Maritime
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : Général Henri Amiel-ECPAD
  • Référence : D06-01-40
  • Le Bataillon de marche de l'Oubangui-Chari et la libération de Royan.
    Un tirailleur du Bataillon de marche n°2 traverse une rue de Royan avec ses prisonniers.
  • Date : Avril 1945
  • Lieu : Charente-Maritime
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : Général Henri Amiel-ECPAD
  • Référence : D06-01-41
  • Le Bataillon de marche de l'Oubangui-Chari et la libération de Royan.
    Devant Royan, des soldats allemands se rendent après la prise d'une poche de résistance par le Bataillon de marche n°2.
  • Date : Avril 1945
  • Lieu : Charente-Maritime
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : Général Henri Amiel-ECPAD
  • Référence : D06-01-43
10/12 Plus d'infos
  • Le Bataillon de marche de l'Oubangui-Chari et la libération de Royan.
    Quelques jours après la libération de Royan, le général De Gaulle remet la médaille militaire à un sergent du Bataillon de marche n°2.
  • Date : Avril 1945
  • Lieu : Charente-Maritime
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : Général Henri Amiel-ECPAD
  • Référence : D06-01-47
11/12 Plus d'infos
  • Le Bataillon de marche de l'Oubangui-Chari et la libération de Royan.
    Les soldats du Bataillon de marche n°2 défilent devant le général De Gaulle quelques jours après la libération de Royan.
  • Date : Avril 1945
  • Lieu : Charente-Maritime
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : Général Henri Amiel-ECPAD
  • Référence : D06-01-48
12/12 Plus d'infos

Le Bataillon de marche de l’Oubangui-Chari et la libération de Royan.

Les bataillons de marche, initialement au nombre de cinq, sont constitués dès 1940 sur le territoire de l’Afrique Equatoriale Française, pour répondre à l’appel du général De Gaulle. Le bataillon de marche n°2 (BM 2), connu sous le nom de Bataillon de marche de l’Oubangui-Chari, a fait partie des forces alliées pénétrant en Syrie en juillet 1941 puis s’est illustré à Bir Hakeim en juin 1942.

Au début de 1945, cette unité est déployée sur le littoral atlantique pour participer, sous le commandant du général de Larminat, à la réduction des poches de résistance allemandes entre La Rochelle et Bordeaux (Lorient, Saint-Nazaire, La Rochelle, Royan, la Pointe-de-Grave et les îles de Ré et d’Oléron).

Affecté au groupement du lieutenant-colonel Faulconnier pour y tenir un quartier devant Royan, le BM 2 participe activement à l’offensive des troupes françaises contre les îlots de résistance allemande. Lancé à l’assaut des positions ennemies le 14 avril 1945, il enlève plusieurs lignes de blockhaus bétonnés et capture de nombreux prisonniers allemands. Le 18 avril, la reddition de l’amiral Michaellis met fin à la bataille de Royan.

Quelques jours plus tard, le 22 avril, le Bataillon défile aux Mathes devant le général De Gaulle.

partager cet article

Partager
cet article

Facebooktwittergoogle_plusmail
articles associés

Articles
associés

Conditions d'utilisation:

Pour tout usage des photographies ou vidéos d'archives qui vous sont proposées en ligne sur ce site Internet, vous pouvez contacter le +33 (0)1.49.60.58.92.