Le Cambodge fête ses soixante ans d’indépendance

Protectorat français depuis 1863, intégré à l’Indochine française en 1887, le royaume du Cambodge obtient le statut d’État associé de l’Union française en 1949 mais demeure encore largement sous l’influence de l’administration coloniale française.

C’est en 1953, alors que la guerre fait rage au Tonkin, que le roi du Cambodge, Norodom Sihanouk, se lance dans une « croisade royale pour l’indépendance » qui le mène en France, au Canada, aux États-Unis et en Thaïlande. Fin négociateur, le roi Sihanouk obtient par voie diplomatique l’indépendance de son royaume, proclamée le 9 novembre 1953 à Phnom Penh. La souveraineté du Cambodge est internationalement reconnue et renforcée le 21 juillet 1954 à la conférence de Genève, qui met un terme à la guerre d’Indochine.

L’ECPAD conserve plusieurs reportages et un film d’épreuves de tournage, qui témoignent des cérémonies liées au retour du roi Sihanouk à Phnom Penh pour déclarer l’indépendance du royaume et au transfert de commandement militaire au gouvernement royal cambodgien.

Le fonds sur l’Indochine compte environ quatre mille photographies réalisées au Cambodge entre 1945 et 1956 par le Service presse information pendant la guerre d’Indochine (collection Cambodge).

partager cet article

Partager
cet article

Facebooktwittergoogle_plusmail
articles associés

Articles
associés

Conditions d'utilisation:

Pour tout usage des photographies ou vidéos d'archives qui vous sont proposées en ligne sur ce site Internet, vous pouvez contacter le +33 (0)1.49.60.58.92.