Accueil » photos » Histoire » Le Corps Expéditionnaire Français en Italie en mai – juin 1944.

Le Corps Expéditionnaire Français en Italie en mai – juin 1944.

Le Corps Expéditionnaire Français en Italie en mai - juin 1944.

Constitué le 22 mai 1943 en Afrique du Nord, le Corps Expéditionnaire Français (CEF) arrive en Italie le 16 décembre 1943. Il dépend de la 5e armée américaine du général Clark. Commandées par le général Juin, les troupes françaises sont composées en grande partie d’unités nord-africaines, rompues à la guerre de montagne.

Après avoir débarqué à Naples, déjà conquise par les Alliés, et progressé vers le nord au cours de l’hiver 1943/1944, le Corps Expéditionnaire Français se trouve en mai 1944 sur le Garigliano. Le CEF compte alors quatre divisions : la 2eDIM (2e Division d’Infanterie Marocaine), la 3e DIA (3e Division d’Infanterie Algérienne), la 4e DMM (4e Division Marocaine de Montagne) et la 1ère DFL (1ère Division Française Libre). Cette dernière, créée le 1er février 1943, a pour commandant le général Brosset et pour chef d’état-major le commandant Saint-Hillier. Elle comprend la 13e DBLE (13e Demi-Brigade de la Légion Etrangère), le Bataillon du Pacifique et le 22e BMNA (22e Bataillon de Marche Nord-Africain).

Suite à l’offensive alliée sur la fameuse ligne Gustav, les soldats du général Juin s’emparent de Castelforte, Ausonia, San Giorgio, Esperia. L’artillerie française est particulièrement mise à contribution pour dégager le terrain devant l’infanterie et les blindés. Aux images de villes détruites par les bombardements terrestres et aériens se joignent celles de prisonniers allemands et italiens.

La chute du Mont Cassin le 18 mai et la prise des villes de Pontecorvo et Pico sur la ligne Hitler ouvrent la route de Rome, qui est libérée le 4 juin. La 1ère DFL, qui a occupé Tivoli en fin de matinée, fait symboliquement hisser le drapeau tricolore frappé de la Croix de Lorraine sur le Palais Farnèse, siège de l’Ambassade de France à Rome. Dans les rues de la Ville éternelle, une foule innombrable ovationne les Alliés.

Lancer la galerie photo