Accueil » photos » Opérations » Le dispositif français de l’IFOR et la Division Salamandre lors du printemps 1996.

Le dispositif français de l’IFOR et la Division Salamandre lors du printemps 1996.

Le dispositif français de l'IFOR et la Division Salamandre lors du printemps 1996.

Serbes, croates et bosniaques signent à Paris, le 14 décembre 1995, l’accord de paix, préalablement conclu le 21 novembre dernier à Dayton (USA). La Bosnie devient un état composé de deux entités (une fédération croato-musulmane et une république serbe), séparée par une ligne de démarcation.

Dans le cadre de l’OTAN, les 60 000 hommes de l’IFOR,  force mise en œuvre par l’accord de paix, ont pour mission de faire respecter celui-ci. La France, dans le secteur sud-est, est à la tête d’une division multinationale de 12 000 hommes : la DMNSE. L’IFOR est commandée par l’amiral américain Leighton Smith, lui-même secondé par le général de corps d’armée français, Bernard Janvier. Mise en place pour une durée approximative d’un an, l’IFOR doit achever le déploiement de ses forces à la fin du mois de février 1996 pour parvenir, au milieu du mois d’avril, à des mesures de confiance, telles que le retrait des armes lourdes et le retour des unités dans leurs cantonnements.

Déjà, le 31 décembre, l’aéroport de Mostar, fermé pendant plus de trois ans, est réouvert par les forces françaises.Même si, comme le soulignent les responsables de l’IFOR, l’opération de paix en Bosnie-Herzégovine est une mission à risque, elle consolide le chemin de la paix.

Lancer la galerie photo