Les Annales de la guerre n°36.

« Les événements d’Arabie, 1917 ». (1)
A Port-Saïd (Egypte, juillet 1917), a lieu une cérémonie en l’honneur du colonel Brémond, chef de la Mission française du Hedjaz, avant son départ. Il reçoit la cravate de commandeur de la légion d’honneur des mains du général Bailloud, inspecteur général du détachement d’Orient, qui  décore également un officier nord-africain. Pour cette occasion, la nouba joue et des unités d’artillerie de montagne défilent. (2)

Sur le quai du port à Suez, des tirailleurs nord-africains de la 14e batterie de campagne et de la 33e batterie de montagne, chargés de leurs havresacs, s’apprêtent à embarquer sur le paquebot « Saint-Brieuc » pour l’Arabie (Port-Terrick, Suez, 22 juillet 1917).

Le colonel Brémond arrive en Arabie, à El Ouedj, à bord du « Saint-Brieuc » (24 juillet 1917). Le port abrite de nombreuses embarcations. La population s’active sur le bord de mer. Les hommes de l’armée chérifienne effectuent un transbordement de fusils Lebel, qu’ils déchargent d’un canot pour les ranger dans une caisse. Le colonel Brémond débarque ; il est reçu par des notables arabes et des militaires français et nord-africains, qui le conduisent chez le gouverneur.

Dans l’oasis de Gidda (Arabie Saoudite, 30 juillet, 3-6 août 1917), se trouve le camp de l’émir Faïçal, fils du roi du Hedjaz. Des Bédouins et leurs dromadaires circulent. Les chefs arabes sont rassemblés dans la tente de l’émir, surveillée par une sentinelle. Des soldats arabes montent la garde autour du drapeau du Hedjaz.

L’armée du roi du Hedjaz, grand chérif de la Mecque, est constituée. Un convoi de méharistes s’est mis en route et avance à travers un paysage désertique. Les troupes de l’armée du roi rentrent d’un raid accompli à 120 km au nord de El Oula avant de repartir pour Akaba. Une foule de bédouins, venus s’engager sous le drapeau du Hedjaz pour combattre les Turcs, avance dans des gorges parsemées d’épineux.

Arrivent ensuite au camp, à dos de chameaux ou sur des brancards, des blessés turcs, qui reçoivent des soins, ainsi que d’autres prisonniers…

Enfin, l’émir Faïçal et le général Djafer Pacha commandant l’armée (3), apparaissent en compagnie de notables arabes. Ils assistent au départ de leurs troupes pour une expédition sur la voie ferrée de Médine. Une colonne de cavaliers arabes, un groupe important de chameliers, et des hommes du détachement français du lieutenant Lamotte (attaché à l’armée du roi du Hedjaz), portant le drapeau du Hedjaz, se mettent en route.

(1) Le gouvernement français décida de soutenir l’insurrection du chérif Hussein, roi du Hedjaz, en envoyant deux missions : l’une, militaire dirigée par le colonel Edouard Brémond ; l’autre civile, composée de personnalités musulmanes issues du Maroc, d’Algérie et de Tunisie, et dirigée par Si Kaddour ben Gabrit.

(2) Etaient présents à cette cérémonie M. Laffon, consul de France et l’amiral Varney, commandant la division navale de Syrie. Ils ne figurent pas à l’image.

(3) Le général Djafer Pacha commandant l’armée est un général bagdadien transfuge de l’armée turque ralliée au roi du Hedjaz.

Informations sur la vidéo

  • Date de l'évènement : Juillet - août 1917
  • Lieux : Arabie Saoudite, Egypte, Suez
  • Évènement : Les Annales de la guerre n°36.
  • Équipe de tournage : SCA : Service Cinématographique des Armées
  • Référence : 14.18 B 36
  • Copyright : SCA : Service Cinématographique des Armées - ECPAD
partager cet article

Partager
cet article

Facebooktwittergoogle_plusmail
articles associés

Articles
associés

Conditions d'utilisation:

Pour tout usage des photographies ou vidéos d'archives qui vous sont proposées en ligne sur ce site Internet, vous pouvez contacter le +33 (0)1.49.60.58.92.