Magazine des Armées n°113.

Images d’Algérie.

Six nouveaux hélicoptères de transport Alouette II sont acheminés de l’aérodrome de Pont-Long, près de Pau, à Boufarik (Algérie). Partiellement démontés, les appareils sont chargés à bord d’avions de transport Nord Atlas puis, après un survol des Pyrénées, des îles Baléares et d’Alger, arrivent à destination : ils sont alors testés en vol et prêts pour les opérations de pacification.

A Alger, un calme apparent règne après les attentats du mois de janvier 1957, faisant ainsi échec à la « tentative de grève déclenchée par les rebelles au moment du débat sur l’Algérie aux Nations unies », souligne le commentaire (1). Des images rassurantes montrent en effet une population sereine vaquant à ses occupations : les habitants de la Casbah se regroupent autour d’une fanfare militaire ; les marchés de la ville sont bien achalandés en primeurs, viandes, poissons ; les docks quant à eux connaissent une activité intense, continuant de préparer les sacs de fruits à destination de la métropole ; les employés des gares ont également « répondu à l’appel des forces de l’ordre » et « assurent consciencieusement leur service » ; une séance de cinéma en plein air est enfin proposée aux Algérois, au programme de laquelle figure « Le monde libre et l’Egypte », film du Service cinématographique des armées consacré à l’affaire de Suez (2).

Maurice Bourgès-Maunoury, ministre de la Défense nationale, accompagné de son directeur de cabinet, Abel Thomas, et Max Lejeune, secrétaire d’état aux forces armées Terre, inspectent les frontières marocaine et tunisienne de l’Algérie. Après une visite des postes fortifiés et des réseaux de barbelés en place sur la frontière algéro-marocaine, les autorités se rendent sur la frontière tunisienne : ils y passent en revue le 3e Groupe mobile de protection rurale (GMPR), composé en presque totalité de Français musulmans. Le présentateur précise qu’un système de verrouillage des frontières est à l’étude, permettant de lutter efficacement contre les incursions en territoire algérien de bandes rebelles, armées, instruites et entraînées au Maroc et en Tunisie.

Sports militaires.
A Laval, le soldat Abdallah, appartenant au 45e Régiment de tirailleurs marocains (RTM), remporte l’épreuve de cross-country, à laquelle assistent le général Declerck, le préfet de la Mayenne et le sénateur-maire de Laval.
A Paris, au Parc des princes, l’équipe de France militaire de football bat l’équipe militaire du Portugal sur le score de 3 buts à 1.

(1) Lancée par le FLN (Front de libération nationale) le 28 janvier 1957, la grève générale fut effectivement brisée par l’armée, qui obligea les commerçants à ouvrir leurs boutiques ; une première version du commentaire comportait par ailleurs la phrase suivante : « Cependant, en dépit des avertissements répétés des forces de l’ordre, quelques magasins restent fermés ».
(2) « Le monde libre et l’Egypte » porte la référence SCA 113.

Informations sur la vidéo

  • Date de l'évènement : Mars 1957
  • Lieux : Alger, Algérie, Boufarik, France, Ile-de-France, Laval, Mayenne, Paris, Pays-de-la-Loire
  • Évènement : Magazine des Armées n°113.
  • Personnes : Bourgès-Maunoury
  • Équipe de tournage : SCA : Service Cinématographique des Armées
  • Référence : SCA 120
  • Copyright : SCA : Service Cinématographique des Armées - ECPAD
partager cet article

Partager
cet article

Facebooktwittergoogle_plusmail
articles associés

Articles
associés

Conditions d'utilisation:

Pour tout usage des photographies ou vidéos d'archives qui vous sont proposées en ligne sur ce site Internet, vous pouvez contacter le +33 (0)1.49.60.58.92.