Magazine militaire Algérie-Sahara 60/4.

105e anniversaire de la création des trois premiers Régiments de tirailleurs algériens à Saint-Arnaud.
A Saint-Arnaud, près de Sétif, une cérémonie commémore la création des trois premiers Régiments de tirailleurs algériens (RTA) par Napoléon III le 11 octobre 1855. Après une veillée d’armes, le 26 septembre 1960, le général de division Sauvagnac décore un tirailleur, puis assiste au défilé des soldats des 3e, 11e et 15e RT, nouba en tête. Dithyrambique, le commentaire énumère les exploits des 1er, 2e et 3e RTA : Malakoff, Solferino, Verdun, Garigliano, qui « jalonnent une histoire faite de courage et de fidélité au service de la patrie ». (1)

Vendanges à Auribeau.
En Algérie, à proximité du village d’Auribeau, les vendanges s’effectuent sous la garde d’un groupe d’autodéfense. Le commentaire les considère comme un « plein succès grâce aux conditions météorologiques favorables et aux progrès de la pacification qui ont permis des conditions de travail normales ».

Surveillance maritime.
Au large de l’Algérie, les « lamparos » de la Marine nationale, barques de pêche prêtées par la Marine marchande, surveillent les côtes pour, dit-on, interdire plus sûrement les entrées d’armes. Le commentaire met l’accent à plusieurs reprises sur la fiabilité et la souplesse de ce dispositif qui permet l’exploration des criques et des grottes. Sur sa barque, un pêcheur est contrôlé puis, après plusieurs heures, une patrouille rentre au port de La Calle « mais d’autres ont déjà pris la relève »…

Chantiers de construction dans la région d’Oran.
Dans le cadre du plan de Constantine, des immeubles modernes sont construits dans la région d’Oran, preuve du dynamisme et de l’essor économique d’un pays, précise-t-on. Outre le relogement, cette activité permet l’emploi d’une nombreuse main-d’oeuvre. Le reportage se termine sur l’image contrastée d’un berger faisant paître ses moutons à proximité d’un grand ensemble.

Usine Altumec à Réghaïa.
Depuis le début de l’année, dans le cadre du plan de Constantine, l’usine Altumec fabrique des tubes d’acier. Dès leur déchargement, les tôles sont soudées en un long ruban : une seule machine met le tube en forme et le soude ; après découpage et ébavurage, les tubes sont chanfreinés puis minutieusement contrôlés ; ils sont alors coupés à la longueur désirée.

Récolte du riz.
Dans les plaines du bas Chéliff, non loin d’Inkermann, le riz est récolté à la main. Les sacs remplis sont chargés sur une remorque. Mais quand le terrain le permet, une moissonneuse-batteuse Massey Harris équipée de chenilles, est utilisée ; pour le présentateur, elle « représente le dernier cri de la technique en ce domaine », et constitue « un matériel unique en son genre » en Algérie.

Notes : (1) Avant d’être transformés en régiments en 1855, les trois premiers bataillons de tirailleurs ont été créés en 1842 à Alger, Oran et Constantine.

Informations sur la vidéo

  • Date de l'évènement : Novembre 1960
  • Lieux : Algérie, Constantinois, Mer Méditerranée, Oranie, Saint-Arnaud
  • Évènement : Magazine militaire Algérie-Sahara 60/4.
  • Équipe de tournage : SCA : Service Cinématographique des Armées
  • Référence : SCA 233
  • Copyright : SCA/Algérie : Service Cinématographique de l'Armée française en Algérie - ECPAD
partager cet article

Partager
cet article

Facebooktwittergoogle_plusmail
articles associés

Articles
associés

Conditions d'utilisation:

Pour tout usage des photographies ou vidéos d'archives qui vous sont proposées en ligne sur ce site Internet, vous pouvez contacter le +33 (0)1.49.60.58.92.