Marine 1939, semaine du 16 octobre 1939.

Afin de combler les lacunes du calendrier hebdomadaire des journaux de guerre, un autre document, issu de la série des « films-titres », est proposé.
Intitulé Marine 1939 et réalisé par le Service cinématographique de la Marine, il présente fièrement les bâtiments de guerre dont dispose la Marine nationale à cette époque.

« Marine 1939 » présente les bâtiments de guerre dont dispose la Marine nationale à cette époque : des cuirassés à canons aux avions torpilleurs, en passant par les croiseurs, les destroyers, les sous-marins, les autogyres, les porteavions et les bâtiments du service colonial de la Marine.

La présentation commence en rade de Toulon, par les bâtiments de ligne avec les cuirassés « Dunkerque », « Strasbourg » et ceux de la classe « Bretagne » dont on observe les pièces d’artillerie. Des hydravions catapultables sont embarqués sur certains. Sont ensuite évoqués les croiseurs de 1re classe, tel l' »Algérie » et de 2e classe comme le « Gloire », le « Primauguet » et le croiseur mouilleur de mines « La Tour d’Auvergne ». Parmi les contre-torpilleurs, sont cités ceux de la classe « Mogador » dont le « Volta » et de la classe « Guépard » et « Le Terrible » de la série « Le Fantasque ». De l’un d’eux, on assiste à l’émission d’un rideau de fumée. Des torpilleurs, affectés à la défense des côtes, comme ceux de type « L’Adroit » et le « Bombarde » complètent la flotte. Parmi les sous-marins, au nombre de plus de 90 précise le commentaire, on voit le sous-marin de croisière « Surcouf » et le sous-marin mouilleur de mines « Diamant ». Après la plongée de l’un d’eux, seuls les périscopes émergent, tandis qu’à l’intérieur, les officiers et matelots contrôlent les machines. A ces navires et submersibles, s’ajoutent des vedettes lance-torpilles. L’aéronautique navale n’est pas en reste avec son aviation embarquée ou non. Des escadrilles de surveillance, de chasse et de bombardement embarquent sur le transport d’avions « Commandant Teste » et le porte-avions « Béarn ». Des autogyres complètent la flotte. La Marine dispose enfin de petits bâtiments de combat, tels les avisos coloniaux qui sillonnent les mers de l’Arctique à l’Antarctique.

Informations sur la vidéo

  • Date de l'évènement : Semaine du 16 octobre 1939.
  • Évènement : Marine 1939.
  • Référence : FT 174
  • Copyright : Service cinématographique de la Marine
partager cet article

Partager
cet article

Facebooktwittergoogle_plusmail
articles associés

Articles
associés

Conditions d'utilisation:

Les photos d'actualité proposées sont libres de droit pour un usage exclusif à des fins d'information, et tant qu'elles sont accessibles en ligne sur ce site Internet pour une durée de 30 jours à compter de la date de publication de l'article associé.

Pour tout autre usage, contact devra être pris auprès du pôle commercial de l'ECPAD (+33 1.49.60.52.07). Les photos d'actualité sont téléchargeables à l'unité ou en totalité par reportage en cliquant sur l'onglet « Télécharger tout le reportage ».