Accueil » photos » Opérations » Opération “Almandin 2″ à Bangui suite à la mutinerie des soldats centrafricains et aux émeutes dans la ville.

Opération “Almandin 2″ à Bangui suite à la mutinerie des soldats centrafricains et aux émeutes dans la ville.

Opération

Le samedi 18 mai 1996, au camp Kassaï, à deux kilomètres à l’est du centre de Bangui, cent à deux cent sous-officiers des forces armées centrafricaines (FACA) du régiment mixte d’intervention et du régiment de défense opérationnelle refusent de se laisser désarmer par les hommes de la sécurité du président de la république centrafricaine Ange-Félix Patassé.

Menés par l’adjudant Isidore Dokodo et le sergent Cyriaque Souké, les mutins attendent du pouvoir que leur soient payés les trois mois d’arriérés de solde promis lors d’une première mutinerie sanglante, à la mi-avril. Le ministre des ressources énergétiques, Charles Massi, le président de l’assemblée nationale, Hugues Dobozendi, et le chef d’état-major des armées, le colonel Maurice Regonessa, sont leurs otages.

Les mutins, qui se sont emparés de véhicules militaires, commencent à piller les stations-services de Bangui à la recherche de carburant. Très rapidement, leurs exactions s’élargissent à d’autres commerces de la capitale.

La mutinerie du 18 mai 1996 a embrasé Bangui, la capitale. En quelques jours, la France a évacué de la République Centrafricaine (RCA) la majorité de ses ressortissants, et pris en main les négociations avec les insurgés. Les 1400 hommes des éléments français d’assistance opérationnelle (EFAO), déployés sur le territoire centrafricain, constituent la clef de voûte de la réussite de cette opération délicate.

Le lundi 20 mai 1996, la France déclenche l’opération « Almandin 2 » dans le cadre de l’accord de défense qui la lie à la République centrafricaine. Les objectifs sont doubles, honorer l’accord et garantir la sécurité de ses ressortissants.

L’opération « Almandin 2 » a été placée sous la responsabilité du général Bernard Thorette, chef du centre opérationnel interarmées à l’état-major des armées.

Lancer la galerie photo