• DAT-826-L03
    Le caméraman et lieutenant Katzke de la 691e compagnie de propagande (Panzer Propaganda Kompanie 691) filme les blindés allemands (Ukraine).
  • Date : Juin 1941
  • Lieu : Ukraine
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : ECPAD-ECPAD
  • Référence : DAT-826-L03
  • DAT-1035-L13
    Reporter de la 698e compagnie de propagande (Pk.698) blessé portant la caméra Arriflex 35 mm de son camarade qui le photographie (Ukraine).
  • Date : Mai 1941
  • Lieu : Ukraine
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : ECPAD-ECPAD
  • Référence : DAT-1035-L13
  • DAT-3085-L15
    Dans la banlieue de Varsovie, des officiers russes et allemands se rencontrent pour planifier la reddition polonaise et la répartition des secteurs d'occupation soviétique et allemande.
  • Date : Septembre 1939
  • Lieu : Varsovie
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : ECPAD-ECPAD
  • Référence : DAT-3085-L15
  • 8armee-4-H100
    Un lieutenant du 42e RIF (Régiment d'infanterie de forteresse) présente un tract de la propagande allemande largué par l'ennemi sur les lignes françaises. Il s'agit de la traduction en français d'un discours prononcé par le Führer Adolf Hitler au parlement allemand le 6 octobre 1939. Dans ce discours, Hitler explique "son intention de faire la paix avec la France et la Grande-Bretagne, rendant les bellicistes dont Churchill, responsables de la guerre. Hitler y affirme n'avoir fait que corriger les mesures injustes du Traité de Versailles".
  • Date : Octobre 1939
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : ECPAD-ECPAD
  • Référence : 8armee-4-H100
  • DAT-324-L31
    Durant l’opération « Marita », au sein de l’émetteur radio « Soldatensender Belgrade » un speaker d’une PK de l’armée de Terre. En vue de l’opération Barbarossa, l’émetteur radio de Belgrade rend de multiples services à la propagande allemande pour préparer les esprits avant le 22 juin 1941.
  • Date : Avril 1941
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : ECPAD-ECPAD
  • Référence : DAT-324-L31
  • DAT-179-L12
    La moisson en Ukraine.
  • Date : Eté 1942
  • Lieu : Ukraine
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : ECPAD-ECPAD
  • Référence : DAT-179-L12
  • DAT-153-L08
    Le ministre du Reich pour les territoires occupés (Minister für die besetzten Ostgebiete) Alfred Rosenberg à Chortitzas. Ces déplacements sont particulièrement couverts par les reporters de la PK. On remarque la présence de deux photographes, un du ministère dirigé par Rosenberg, l’autre est un membre d’une PK. Enfin, un caméraman équipé d’une Arriflex 35 mm filme pour les actualités hebdomadaires allemandes.
  • Date : Eté 1942
  • Lieu : Chortitzas
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : ECPAD-ECPAD
  • Référence : DAT-153-L08
  • DAT-174-L18
    Durant la bataille de Novossibirsk, l'assaut de fantassins soutenus par les canons d'assaut de la 210e batterie (Sturmgeschütz-Abteilung-210). En arrière-plan, un reporter équipé d’une caméra Arriflex 35 mm.
  • Date : Eté 1942
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : ECPAD-ECPAD
  • Référence : DAT-174-L18
  • DAA-597-L09
    À Paris, au sein de la rédaction du journal "Luftflotte West" dans les bureaux de presse de la Luftwaffe Kriegsberichter Kompanie 5 (Lw.K.B.K.5). À gauche, l'aviateur Hans Alt originaire de Braunschweig est muté en 1941. La propagande allemande qui exerce une influence sur tous les pays occupés, accentue ses publications sur les campagnes à l’est. Le bureau du journal "Luftflotte West" de Paris est un exemple qui démontre que la propagande se bat sur tous les fronts.
  • Date : 1941
  • Lieu : Paris
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : ECPAD-ECPAD
  • Référence : DAA-597-L09
  • DAT-143-L09
    Un habitant de Poltava consultant un journal.
  • Date : Juin 1942
  • Lieu : Poltava/Ukraine
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : ECPAD-ECPAD
  • Référence : DAT-143-L09
10/23 Plus d'infos
  • DAT-143-L15
    A Poltava, soldats allemands devant un théâtre, le programme date de 12 juin 1942
  • Date : Juin 1942
  • Lieu : Poltava/Ukraine
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : ECPAD-ECPAD
  • Référence : DAT-143-L15
11/23 Plus d'infos
  • DAT-2232-L16
    Dans une tranchée, face aux lignes soviétiques, un prisonnier de l’armée Rouge est utilisé par la PK.689 pour la diffusion de messages via un haut-parleur pour inciter la désertion.
  • Date : Juin 1942
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : ECPAD-ECPAD
  • Référence : DAT-2232-L16
12/23 Plus d'infos
  • DAA-963-L25
    A Paris, au 100 rue Réaumur, les locaux du quotidien allemand "Pariser Zeitung", autrefois ceux du quotidien "l'Intransigeant". Devant les bureaux du journal, des voitures allemandes portent un insigne de forme de croissant de lune, peut-être l'insigne du " Propaganda Staffel Frankreich ".
  • Date : Inconnue
  • Lieu : Paris
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : ECPAD-ECPAD
  • Référence : DAA-963-L25
13/23 Plus d'infos
  • DAT-2525-L27
    Un sous-officier spécialiste (Sonderführer) de la PK.689 consulte le Berliner Illustrierte Zeitung en présence de jeunes ukrainiennes.
  • Date : Eté 1941
  • Lieu : Ukraine
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : ECPAD-ECPAD
  • Référence : DAT-2525-L27
14/23 Plus d'infos
  • DAA-265-L34
    Dans une rue de Palerme, l’attention du reporter Heinz Baumfeld est attirée par un kiosque qui propose les dernières parutions de la propagande allemande et italienne. On reconnaît les couvertures du magazine Signal. On reconnaît notamment le numéro de décembre 1940 de Signal (couverture avec le portrait du pilote Werner Mölders) ainsi que celle de janvier 1941 (couverture avec équipage d'un sous-marin allemand).
  • Date : 1941
  • Lieu : Palerme/Italie
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : ECPAD-ECPAD
  • Référence : DAA-265-L34
15/23 Plus d'infos
  • DAT-1048-L01
    Peloton de la Pk.698 devant l’Orangerie du château de « Sans Souci ».
  • Date : 1941
  • Lieu : Berlin
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : ECPAD-ECPAD
  • Référence : DAT-1048-L01
16/23 Plus d'infos
  • DAT-1047-L05
    Départ de la Pk.698, cérémonie de départ de la Pk.698 en présence du commandant (Major) Blume et du capitaine Gabel.
  • Date : 1941
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : ECPAD-ECPAD
  • Référence : DAT-1047-L05
17/23 Plus d'infos
  • DAA-1086-L07
    Interrogatoire d’un vieillard juif russe par des sous-officiers allemands de la SD (Sicherheitsdienst). Un traducteur est présent.
  • Date : Eté 1941
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : ECPAD-ECPAD
  • Référence : DAA-1086-L07
18/23 Plus d'infos
  • DAT-2525-L04
    Des Ukrainiens rassemblent des armes capturées aux troupes soviétiques, armes de poing et fusils. Certains prisonniers portent des étoiles jaunes cousues sur la poitrine.
  • Date : Eté 1941
  • Lieu : Ukraine
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : ECPAD-ECPAD
  • Référence : DAT-2525-L04
19/23 Plus d'infos
  • DAT-1674-L08
    Deux membres de la Pk.689 rédigent les légendes qui vont figurer au dos du tirage. A la machine, un Sonderführer (G), grade de spécialiste équivalent à un sergent. A sa droite, un laborantin décrit les photos pour leur indexation.
  • Date : Eté 1941
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : ECPAD-ECPAD
  • Référence : DAT-1674-L08
20/23 Plus d'infos
  • DAT-246-L37
    Une position défensive allemande lors de l’hiver 1941-1942.
  • Date : Hiver 1941-1942
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : ECPAD-ECPAD
  • Référence : DAT-246-L37
21/23 Plus d'infos
  • DAT-235-L22
    Une contre-attaque de l'infanterie allemande soutenue par des blindés Panzer III et des canons d’assaut Sturmgeschütz III.
  • Date : Hiver 1941-1942
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : ECPAD-ECPAD
  • Référence : DAT-235-L22
22/23 Plus d'infos
  • DAT-2979-L06
    En France, des cartes indiquent la situation militaire des armées allemandes à l’été 1942. Des petits drapeaux symbolisent la progression des troupes de la Wehrmacht. Des membres de la Pk.649 font évoluer les cartes. L’une d’elles est consacrée au front de l’est, une autre au front d’Afrique.
  • Date : Hiver 1941-1942
  • Lieu : France
  • Photographe : Inconnu
  • Origine : ECPAD-ECPAD
  • Référence : DAT-2979-L06
23/23 Plus d'infos

Opération Barbarossa

Le fonds allemand de la Seconde Guerre mondiale conservé à l’ECPAD permet d’illustrer le vaste front soviétique parcouru par l’armée allemande lors de l’opération Barbarossa.

Lors des opérations allemandes sur ce front de l’Est, deux périodes distinctes se détachent, d’un point de vue militaire comme politique : une première, de juin 1941 à décembre 1942, puis une seconde de la reddition de l’armée allemande à Stalingrad début 1943 à la libération des premiers territoires autrefois annexés ou occupés par le IIIe Reich en 1944.

Les photographes des compagnies de propagande allemandes (Propaganda Kompanien ou Pk) n’ont pas la même approche pour ces deux phases, sachant que la première correspond à des campagnes victorieuses pour la Wehrmacht, alors que la seconde n’est qu’une succession de défaites et de retraites. Le travail de la propagande redouble d’intensité lorsque l’armée est mise en difficulté car il s’agit de soutenir l’effort de guerre allemand.

À travers 21 photographies, le portfolio révèle, dans le cadre de l’opération Barbarossa, le travail des reporters des compagnies de propagande allemandes et la guerre psychologique au moyen des ondes, de la presse, de la photographie et du cinéma.

Chacun de ces supports est utilisé à outrance pour séduire l’opinion publique allemande, convaincre les satellites de l’Allemagne et rallier les forces des pays occupés susceptibles de combattre avec l’armée allemande.

Les différentes missions des reporters allemands sont présentées lors des batailles remportées par la Wehrmacht, mais l’action des Pk à l’arrière du front n’est pas oubliée non plus. En effet, l’efficacité des reporters n’est pas uniquement due aux Propaganda Kompanien présentes sur le terrain mais aussi au travail des bureaux de la propagande allemande répartis dans les pays occupés, comme en France, ou annexés, comme en Pologne. La sélection de films aborde quant à elle les dernières victoires et surtout le traitement de la défaite notamment avec la bataille de Stalingrad.

Enfin, le travail des Propaganda Kompanien illustre quelquefois le traitement et préfigure le sort réservé aux populations juives d’Europe centrale par les troupes d’occupation. Bien que peu nombreux, des clichés témoignent de la politique nazie antijuive mise en œuvre lors de l’opération Barbarossa.

partager cet article

Partager
cet article

Facebooktwittergoogle_plusmail
articles associés

Articles
associés

Conditions d'utilisation:

Pour tout usage des photographies ou vidéos d'archives qui vous sont proposées en ligne sur ce site Internet, vous pouvez contacter le +33 (0)1.49.60.58.92.