• Opération «Pollux» : reconnaissance effectuée par le GAP 2 au nord de Diên Biên Phu.
    Au nord de Diên Biên Phu, au cours d'une reconnaissance sur la piste "Pavie", sur un piton proche de Ban Cohay, le Révérend-Père Chevalier, aumônier parachutiste du GAP 2 (Groupement Aéroporté n°2), donne son bidon à un parachutiste pendant une halte.
  • Date : Décembre 1953
  • Lieu : Indochine / Tonkin / Diên Biên Phu
  • Photographe : Péraud Jean
  • Origine : SCA - ECPAD
  • Référence : TONK-53-133-R23
  • Opération «Pollux» : reconnaissance effectuée par le GAP 2 au nord de Diên Biên Phu.
    Pendant une reconnaissance du GAP 2 (Groupement Aéroporté n°2) sur la piste "Pavie" (au nord de Diên Biên Phu), tout en marquant la pause sur une position provisoire, des parachutistes du 1er BEP (Bataillon Etranger de Parachutistes) restent vigilants.
  • Date : Décembre 1953
  • Lieu : Indochine / Tonkin / Diên Biên Phu
  • Photographe : Péraud Jean
  • Origine : SCA - ECPAD
  • Référence : TONK-53-133-R24
  • Opération «Pollux» : reconnaissance effectuée par le GAP 2 au nord de Diên Biên Phu.
    Au nord de Diên Biên Phu, au cours d'une halte sur un piton, le long de la piste "Pavie", un sergent (chef de section) d'une unité parachutiste du GAP 2 (Groupement Aéroporté n°2) passe avec son bidon à la main aprés le retour de la corvée d'eau.
  • Date : Décembre 1953
  • Lieu : Indochine / Tonkin / Diên Biên Phu
  • Photographe : Péraud Jean
  • Origine : SCA - ECPAD
  • Référence : TONK-53-133-R25
  • Opération «Pollux» : reconnaissance effectuée par le GAP 2 au nord de Diên Biên Phu.
    Au nord de Diên Biên Phu, sur un piton tenu par le GAP 2 (Groupement Aéroporté n°2) pendant une reconnaissance sur la piste "Pavie", un lieutenant (à gauche) et un adjudant du 1er BEP (Bataillon Etranger de Parachutistes).
  • Date : Décembre 1953
  • Lieu : Indochine / Tonkin / Diên Biên Phu
  • Photographe : Péraud Jean
  • Origine : SCA - ECPAD
  • Référence : TONK-53-133-R28
  • Opération «Pollux» : reconnaissance effectuée par le GAP 2 au nord de Diên Biên Phu.
    Au nord de Diên Biên Phu, au cours d'une reconnaissance sur la piste "Pavie" au sein du GAP 2 (Groupement Aéroporté n°2), trois voltigeurs du 1er BEP (Bataillon Etranger de Parachutistes) équipés de pistolet-mitrailleur Mat 49, de grenades défensives DF 37 (France) et MK 2 (Etats-Unis) ainsi que pour l'un d'eux, d'une machette de type M 1942 (Etat-Unis).
  • Date : Décembre 1953
  • Lieu : Indochine / Tonkin / Diên Biên Phu
  • Photographe : Péraud Jean
  • Origine : SCA - ECPAD
  • Référence : TONK-53-133-R31
  • Opération «Pollux» : reconnaissance effectuée par le GAP 2 au nord de Diên Biên Phu.
    Au nord de Diên Biên Phu, sur la piste "Pavie", le capitaine Cabiro, commandant la 4e compagnie du 1er BEP (Bataillon Etranger de Parachutistes) avec un émetteur-récepteur SCR 536 à l'épaule et son pistolet allemand Luger P 08 au ceinturon.
  • Date : Décembre 1953
  • Lieu : Indochine / Tonkin / Diên Biên Phu
  • Photographe : Péraud Jean
  • Origine : SCA - ECPAD
  • Référence : TONK-53-133-R32

Opération «Pollux» : reconnaissance effectuée par le GAP 2 au nord de Diên Biên Phu.

Mis en alerte le 10 décembre à 16h30, le GAP 2 se met en route le 11 décembre à 7 h sur la piste Pavie pour se porter à la rencontre des garnisons des postes évacués au nord de Diên Biên Phu. La colonne de secours se compose du 8e BPC (Bataillon de Parachutistes de Choc), du 5e BPVN (Bataillon de Parachutistes Viêtnamiens) et du 1er BEP ( Bataillon Étranger de Parachutistes).
Le 8e BPC progresse en tête du dispositif lorsqu’éclate une embuscade aux environs du village de Ban Tau. Déplorant 11 blessés, la colonne rejoint la ligne de crête pour continuer la progression. Dans le « Tran »  (herbe à éléphant) haut de 3 mètres, les parachutistes doivent tracer leur chemin à la machette avec une cadence moyenne de 200 mètres par heure sous une chaleur étouffante.
Le 11 au soir, la colonne est à 11 km du poste de Muong Pon qui résiste aux assauts répétés du Viêt-minh. Après une pause de 4 heures, la colonne repart : la 3e compagnie du 5e BPVN ouvre la voie, se distinguant par une cadence de 800 mètres par heure. Entre temps, le poste de Muong Pon est submergé.
Le GAP 2 se regroupe pour rebrousser chemin le 14 décembre. Le repli s’effectue dans l’ordre suivant : 8e BPC, 5e BPVN et 1er BEP, les bataillons prenant la tête de la colonne par rotation. L’embuscade, tendue par des éléments du Viêt-minh de la division 316, se déclenche au passage du 5e BPVN sur la cote 1145 (Pu San). Les avions Douglas B-26 du GB (Groupe de Bombardement) 1/25 « Tunisie » arrivent en renfort et larguent du napalm qui, en plus des incendies allumés par l’ennemi, ajoute à la confusion du moment.
Au terme des combats, le 5e BPVN compte 3 tués, 22 blessés et 13 disparus ; le 1er BEP a perdu 28 morts ou disparus et compte 24 blessés. Les tombes sont creusées sur la colline Pu Ya Tao et les morts enterrés avec les honneurs militaires et une bénédiction du père Chevalier, aumônier parachutiste du GAP 2.
Quand aux partisans des unités thai évacuées, sur 2 101 hommes, 185 seront recueillis à Diên Biên Phu.

Le reportage concerne la progression du GAP 2 au début de la mission et met en avant le 5e BPVN et le 1er BEP, ainsi que le capitaine Cabiro, commandant la 4e compagnie du 1er BEP, et le révérend-père Chevalier.

partager cet article

Partager
cet article

Facebooktwittergoogle_plusmail
articles associés

Articles
associés

Conditions d'utilisation:

Pour tout usage des photographies ou vidéos d'archives qui vous sont proposées en ligne sur ce site Internet, vous pouvez contacter le +33 (0)1.49.60.58.92.