• 2017_AJOD_036_001_008---copie.jpg
  • 2017_AJOD_036_001_020-2---copie.jpg
  • 2017_AJOD_036_001_037---copie.jpg
  • 2017_TNIM_112_A_002_022---copie.jpg
  • 2017_TNIM_112_A_002_030---copie.jpg
  • 2017_TNIM_112_A_002_033---copie.jpg
  • 2017_TNIM_114_A_001_041---copie.jpg
  • 2017_TNIM_114_A_001_086---copie.jpg

Point de situation sur les opérations du 2 février 2017.

Point de situation sur les opérations du 2 février 2017.

Point de situation sur les opérations Barkhane au Sahel et Chammal au Levant (Irak et Syrie).

Opération Barkhane

Appréciation de situation

Au Sahel, le Burkina-Faso, le Mali et le Niger ont lancé l’initiative du Liptako Gourma, pour faire face aux défis sécuritaires transfrontaliers. Dans le prolongement du G5 et du partenariat multipartite de coordination transfrontalière au sein duquel Barkhane agit avec ses partenaires, cette initiative marque la volonté d’appropriation de la problématique sécuritaire.

Au Mali, après l’attentat meurtrier du 18 janvier à Gao, les réactions des différents acteurs de la sécurité ont été rapides, sans encore provoquer de réel sursaut qui permettrait de faire avancer la situation dans le sens de l’accord de paix et de réconciliation.

Dans ce contexte de stagnation, l’absence de perspective de long terme ravive les tensions entre les mouvements de la Plateforme et de la Coordination.

Activités de la force

Après l’attentat de Gao, la réaction sur le terrain a été bonne, notamment sous l’impulsion des Forces Armées Maliennes (FAMa), avec le soutien de Barkhane

L’opération Filidjo de sécurisation de la ville a permis aux FAMa de rassurer les populations, de collecter des informations sur l’attentat. Les premières patrouilles mixtes (GAS et FAMa) de sécurisation des emprises du MOC ont été conduites aux côtés de la MINUSMA, qui participe à cet effort de sécurisation et permet de relancer une dynamique sécuritaire.

En marge des opérations menées dans la région de Gao, et afin de consolider la cohésion et les liens de solidarité entre les soldats de la Minusma, de Barkhane, les soldats maliens et les combattants des groupes armés signataires composant le bataillon du mécanisme opérationnel de coordination, un tournoi de foot entre les différents partenaires a été organisé.

Du 22 au 26 janvier 2017, les forces armées maliennes (FAMa) et le Détachement de Liaison et d’Appui Opérationnel n°4 (DLAO) de la force Barkhane ont mené conjointement une opération de contrôle de zone visant à sécuriser la région de Tombouctou. Baptisée du nom de Colmar, l’opération a permis d’exercer une présence rassurante auprès de la population.

Opération Chammal

Appréciation de situation

En Irak, la reprise du quartier d’Al Rashidiyah le 25 janvier par les forces irakiennes a permis aux autorités irakiennes d’annoncer la reprise de l’Est de Mossoul. Dans ce contexte, Daech cherche à perturber la sécurisation des quartiers repris en menant des actions indirectes et à renforcer la défense de l’ouest de la ville. Dans le reste du pays, l’organisation intensifie ses actions asymétriques dans l’Anbar et à Bagdad.

En Syrie, la conférence d’Astana n’a pas permis d’avancée majeure dans la résolution des tensions entre parties. La trêve fragile se poursuit sur fond de reconfiguration du paysage insurrectionnel. Les lignes de front avec Daech ont peu évolué cette semaine.

Activités de la force Chammal

Appui aérien au Levant

Depuis le 25 janvier, 36 sorties aériennes ont été réalisées par les aéronefs de l’opération Chammal.

En plus des 2 sorties de renseignement et de ravitaillement, 34 missions de reconnaissances armées et d’appui au sol ont été conduites.

La reprise de Mossoul Est a permis de basculer dans une phase de sécurisation qui fait diminuer les besoins d’appui. Le nombre de frappes a logiquement diminué cette semaine avec 4 frappes et la destruction de 4 objectifs.

Une frappe planifiée a également été conduite en Syrie dans la nuit du 28 au 29 janvier, pour détruire un pont situé sur les canaux d’irrigation au Nord de la ville de Raqqah. Au cours de cette mission, les deux Rafale de l’armée de l’air et 5 autres avions de la coalition ont conduit des frappes répondant à la stratégie d’affaiblissement des moyens et des capacités militaires et logistiques de Daech.

Appui feu – TF Wagram

Cette semaine la TF Wagram a réalisé 15 missions de tirs en appui des forces irakiennes. Ces missions se sont réparties en 5 missions d’éclairement et 10 missions d’interdiction ou d’appui aux troupes au sol.

partager cet article

Partager
cet article

Facebooktwittergoogle_plusmail
articles associés

Articles
associés

Conditions d'utilisation:

Pour tout usage des photographies ou vidéos d'archives qui vous sont proposées en ligne sur ce site Internet, vous pouvez contacter le +33 (0)1.49.60.58.92.