fonds guerre d’algérie

Les Sections administratives spécialisées (SAS), commandées par des officiers surnommés "Képis bleus", représentent la France, (suite…)[…]
"Renforts pour l'Algérie". Afin d'intensifier les opérations de pacification en Algérie, les différentes armées se renforcent en personnel et en matériel. (suite…)[…]
Le championnat de France de cyclisme militaire se déroule sur un parcours de 169 kilomètres et sur la piste du vélodrome de Bône. (suite…)[…]
Afin de désenclaver les villages situés entre Kerrata, Sidi-Aïch et Akbou dans l'est constantinois, le 50e Bataillon du Génie ouvre une piste dans le cadre de la Pacification. (suite…)[…]
Vie quotidienne à Bône lors des grèves des 29 et 30 janvier 1957. (suite…)[…]
Vendredi 10 décembre, le Sénat organisait un colloque autour de la construction et de la transmission de la mémoire française (suite…)[…]
Les légionnaires du 2e Régiment étranger d'infanterie (REI) sont engagés en terrain montagneux dans la région de Géryville, en Oranie, pour une opération nommée "Prométhée". (suite…)[…]
Dans la cadre de la Pacification, la mission des militaires exerçant leur activité dans les Sections administratives spécialisées (SAS) consiste à gagner la confiance des populations. (suite…)[…]
Habitué aux opérations terrestres, le commando de Marine de Penfentenyo part en patrouille dans le Constantinois. (suite…)[…]
La finale des foyers sportifs d'athlétisme a lieu en présence d'une délégation militaire officielle dont fait partie le général Challe, (suite…)[…]
La course par étapes Bône-Tebessa réunit les meilleurs cyclistes militaires. Nombreux au départ, les concurrents sont suivis tout au long du parcours par la police militaire qui surveille le "tour" algérien. (suite…)[…]