fonds guerre d’indochine

Fête des eaux à Phnom-Penh 1947 : (suite…)

Un  commentaire dense et des images en parfaite adéquation présentent une fresque historique de l'Indochine française, qui n'élude pas la question de la colonisation. (suite…)[…]

Norodom Sihanouk est mort d’une crise cardiaque lundi 15 octobre à Pékin à l’âge de 89 ans. (suite…)

A Saïgon, militaires français et civils vietnamiens s'affairent à la préparation des colis de Noël destinés aux soldats d'Indochine. (suite…)

Un groupe de villages de la région d'Honecohé (ou Hon khoi), en Annam, vit au rythme de l'exploitation salinière. (suite…)

"Les ailes qui s'ouvrent". En Algérie, à Fort de l'Eau, des jeunes garçons et filles travaillent dans un atelier de modèles réduits de planeurs et d'avions, destiné à éveiller chez eux le goût du sport aérien. (suite…)[…]
En automne 1952, le pays thaï est investi par le Viêt-minh. Après la chute de Nghia Lo, le général Salan riposte par la constitution d'un camp retranché à Na San, (suite…)[…]

Les assauts répétés du Viêt-minh qui font rage au Tonkin en octobre 1950,  menacent Hanoï, la capitale. (suite…)

Les assauts répétés du Viêt-minh qui font rage au Tonkin en octobre 1950,  menacent Hanoï, la capitale. (suite…)

Les assauts répétés du Viêt-minh qui font rage au Tonkin en octobre 1950,  menacent Hanoï, la capitale. (suite…)

"Une école technique". L'armée française, qui a besoin de spécialistes, crée des centres de formation technique, telle que l'école d'application du Génie à Estressin en Isère. (suite…)[…]