Pour faire face aux besoins d’approvisionnement pendant ces deux conflits majeurs et subvenir à ses besoins militaires, la France a recours à la population civile.

Tandis que les hommes sont mobilisés sur le front, les femmes participent à l’effort de guerre en les remplaçant dans les usines. Surnommées les « munitionnettes » pendant la Première Guerre mondiale, elles fabriquent poignards de tranchées, obus, chars ou encore lunettes de protection contre les gaz…

Cibles stratégiques de l’ennemi pendant les guerres, les usines sont régulièrement bombardées.

Ces photos d’archives nous rappellent la solidarité d’un pays face aux conflits qui le secouent et témoignent de techniques de production et de normes de sécurité qui nous paraissent aujourd’hui désuètes.

AIR-76-1340

Image 3 parmi 15

Avril 1944 - Algérie Mise en place d'un film en nylon ou fibre de verre pour renforcer la pale d'hélice. Réf. : AIR 76-1340 © Collin/ECPAD/Défense