Apocalypse 10 destins est né d’un partenariat entre des institutions françaises et canadiennes à l’occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale.

10 destins, autant de personnages à suivre, issus de plusieurs pays belligérants, pendant les 4 années que dura ce conflit. Une fiction d’un genre nouveau qui mêle BD, animation et archives documentaires.

Apocalypse 10 destins VR, c’est une déambulation libre, en immersion totale au cœur d’une tranchée où échanges oraux et accès aux archives films et photos de l’époque permettent de mieux appréhender les enjeux et les contraintes du travail des Soldats de l’image : cameramen et photographes de guerre.

Cette expérience VR a été créée par des développeurs de l’ECPAD, en lien avec les créateurs de l’exposition « Apocalypse, la paix impossible » (du 14 novembre au 18 janvier à Lille). Une exposition qui permet au visiteur de se mettre dans la peau de Rose Dubois, reporter-photographe canadienne et Albert Ammas, cameraman du service cinématographique des armées françaises, sur le front de l’offensive canadienne sur Cambrai le 2 octobre 1918.

A la recherche de Louise Masson, infirmière, ils souhaitent rapporter des images de guerre. Chacun appréhende les événements à sa façon au vu de sa propre histoire. Le spectateur, se glissant dans la peau de l’un de ces personnages via un avatar, en devient alors l’acteur.

Bientôt disponible sur Oculus Go

L’expérience immersive en réalité augmentée (VR) s’inscrit dans le prolongement d’Apocalypse 10 destins. Elle en reprend les codes graphiques et narratifs, intégrant au décor en 3D les personnages 2D de la fiction.