L’ECPAD propose une websérie consacrée à plusieurs dates clefs de l’année 1940.
À travers dix épisodes de deux minutes réalisés à partir des archives conservées par l’ECPAD, la série Comme en 40 ! retrace les grandes dates de 1940 et permet « de rappeler des faits historiques, certains connus, d’autres oubliés, qui attestent tous du courage et de la valeur de ceux qui les ont menés » (Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées, 16 mai 2020).  

(Re)découvrez les sept premiers épisodes, diffusés aux mois de mai et de juin, et rendez-vous à la rentrée pour trois nouveaux épisodes inédits.

Les épisodes

Épisode 1 : Stonne et Montcornet : les chars français dans la bataille

Dates : 15-27 mai (Stonne) / 17 mai (Montcornet)
Lieux : Stonne (Ardennes) et Montcornet (Aisne)
En mai 1940, les violents combats menés pour le contrôle du village de Stonne menacent temporairement la progression des troupes allemandes vers la Manche. La contre-attaque de chars de Montcornet permet quant à elle à la 6e armée de se déployer pour barrer temporairement la route de Paris, dans un contexte militaire déjà très dégradé.

Épisode 2 : Narvik : la victoire oubliée

Dates : 9-13 avril pour la phase maritime / 10 mai-8 juin pour la phase terrestre Lieu : Narvik (Norvège)
L’envoi de troupes franco-britanniques répond à l’invasion de la Norvège par l’Allemagne en 1940. Les combats sont à la fois navals et terrestres et le corps expéditionnaire force de haute lutte les troupes allemandes à abandonner la ville portuaire de Narvik. Des troupes norvégiennes et polonaises combattent aux côtés de l’infanterie française dans ce qui est un succès tactique. Les positions conquises doivent néanmoins être abandonnées début juin en raison de la dégradation de la situation militaire en France.

Bonus : Narvik, première opération de débarquement

Ce film d’archive présente l’expédition du Corps expéditionnaire français en Scandinavie (CEFS) en Norvège d’avril à mai 1940, et plus précisément : l’embarquement à Brest des 5e et 27e Demi-brigades de chasseurs alpins et de la 13e Demi-brigade de marche de la Légion étrangère, la traversée en mer, l’arrivée dans le Lofotenfjord, le débarquement des moyens militaires, la bataille pour le contrôle de la route du fer suédois et enfin, la prise de Narvik.  

Mai 1940,Scandinavie. La campagne de Norvège, 9 avril – 13 juin 1940. Réf.: SCA 17 © ECPAD.

Épisode 3 : Dunkerque : sortir du piège

Dates : 28 mai-4 juin
Lieux : Dunkerque et Leffrinckoucke (Nord)
La bataille de Dunkerque – « Opération Dynamo » – a permis l’évacuation du corps expéditionnaire britannique et d’une partie des forces françaises et belges retranchées dans la poche de Dunkerque entre le 28 mai et le 4 juin 1940 : 380 000 hommes au total, dont 120 000 soldats français et belges. Si l’essentiel du matériel lourd a été perdu, 85% des troupes encerclées ont ainsi pu échapper à la captivité.

Bonus

« Héritiers de mémoire » est une action conduite par la direction des patrimoines, de la mémoire et des archives du ministère des Armées.Chaque année, trois classes – primaire, collège et lycée – travaillent sur la mémoire des grandes guerres. Les élèves sont suivis par les caméras de l’ECPAD.En 2019, des élèves d’un lycée de Dunkerque se sont penchés sur l’opération Dynamo

Épisode 4 : Victoires éphémères en Belgique

Dates : 12-14 mai (Hannut, Belgique) / 14-15 mai (Gembloux, Belgique)
En réponse à l’attaque allemande en Belgique, les troupes franco-britanniques entrent dans le pays pour permettre l’établissement d’une ligne de défense. La bataille de chars qui se déroule à Hannut – première confrontation entre deux groupes de chars, allemands et français – sera suivie d’un combat d’arrêt à Gembloux. S’il s’agit d’une victoire tactique française, elle s’accompagne hélas d’un recul vers Dunkerque du fait de la percée de Sedan.

Épisode 5 : L’Appel du 18 juin, refuser la défaite

Date : 18 juin
Lieux : Londres (Royaume-Uni) Mont-Valérien (Hauts-de-Seine)
Le 18 juin 1940, depuis la Grande-Bretagne et sur les ondes de la BBC, le Général de Gaulle appelle les Français à refuser la défaite et à poursuivre le combat de l’autre côté de la Manche. C’est l’Appel du 18 juin.
Entouré de volontaires qui l’ont rejoint dans son exil, il jette les bases d’une alternative au régime de Vichy et à sa politique de collaboration avec l’Allemagne nazie : la France Libre.Après quatre années sans jamais faillir, l’homme du 18 juin délivre la France et incarne depuis l’âme de la Résistance et le maintien de la France au combat.

Bonus

Il y a 80 ans : l’Appel du 18 juin 1940 Souvenons-nous, grâce à la rediffusion de la série Les compagnons de l’aube, 18 destins du 18 juin .

> Lire

Épisode 6 : Les cadets de Saumur : sauver l’honneur

Dates : 19 et 20 juin
Lieu : Saumur (Maine-et-Loire)
Les 19 et 20 juin 1940, alors même que le maréchal Pétain vient d’annoncer la demande d’armistice, les armées françaises continuent les combats sur la Loire. Les cadres et les élèves-officiers de l’école de cavalerie de Saumur bloquent pendant deux jours l’avancée de deux divisions allemandes. Cités à l’ordre de l’armée pour acte de bravoure, ils seront autorisés par l’ennemi à repartir libres, avec leurs officiers, vers la ligne de démarcation.

Épisode 7: Le front des Alpes : une armée invaincue

Dates : 11-25 juin
Lieux : le front des Alpes et le fort du mont Chaberton
Le 10 juin 1940, la déclaration de guerre de l’Italie à la France ouvre un nouveau front dans les Alpes. En infériorité numérique mais solidement fortifiées, les forces françaises repoussent les assauts et infligent de fortes pertes aux troupes italiennes.

📆 ! Agenda !
Rendez-vous à la rentrée pour les trois derniers épisodes

#année40