La web-série 1870, l’année terrible propose de redécouvrir l’histoire de la guerre de 1870-1871, à travers ses sites culturels et de mémoire, par le récit de lieux ou d’objets aussi symboliques qu’insolites.

C’est ainsi que la série s’ouvre, par exemple, sur le Panorama de Rezonville, peint par Alphonse de Neuville, qui évoque les premiers combats de l’armée française. Elle propose dans les épisodes suivants un regard sur les « petites histoires » de 1870, comme celle d’une famille de Champigny-sur-Marne réfugiée à Paris ou encore le compas utilisé par le colonel Denfert-Rochereau pendant le siège de Belfort.

La réalisation de cette web-série fait partie d’une programmation d’événements et de commémorations visant à commémorer cette guerre souvent éclipsée par les deux guerres mondiales.

« Le ministère des Armées, deuxième acteur culturel de l’État et acteur essentiel de la politique de mémoire, souhaite faire de ce 150e anniversaire un moment de « retour en mémoire«  et de transmission d’une page de notre histoire nationale et européenne. »

Geneviève Darrieussecq,
ministre déléguée auprès de la ministre des Armées,
chargée de la Mémoire et des Anciens combattants.

Épisode 4
Marie-Antoinette Lix, une femme hors du commun 

À travers la présentation de l’épée d’honneur offerte à Marie-Antoinette Lix et conservée au musée de l’Armée, ce nouvel épisode permet de revenir sur la personnalité et le courage de cette combattante lors du conflit de 1870.
Fille d’un ancien grenadier à cheval du Premier Empire, elle reçoit une éducation militaire qui lui permet de s’illustrer en qualité de sous-lieutenant dans le bataillon des francs-tireurs de Lamarche.

C’est également l’occasion de mettre en avant le rôle des femmes dans la protection de la Nation en 1870-1871.

📌 AGENDA 📌

Diffusion de l’épisode 5/10 « Le siège de Belfort » le lundi 1er février

Les épisodes précédents

Épisode 3
La charge de la division du général Margueritte lors de la bataille de Sedan

Sedan, département des Ardennes. La ville, située dans une cuvette, est indéfendable et le 1er septembre 1870, l’assaillant allemand profite de cette configuration pour passer à l’attaque.

Cet épisode évoque la bataille de Sedan au travers de la charge héroïque de la première division de cavalerie de réserve, constituée essentiellement par les régiments de chasseurs d’Afrique et commandée par le général Margueritte.

Malgré un échec sanglant, cette résistance chevronnée face à l’ennemi fera dire au roi Guillaume qui assiste à la bataille, admiratif : « Ah ! Les braves gens ! ».

Épisode 2
Les combats de Bazeilles 

Conservé au musée de la Maison de la dernière cartouche à Bazeilles, dans les Ardennes, le tableau Les Dernières cartouches d’Alphonse de Neuville offre une porte d’entrée pour narrer les combats de Bazeilles, qui se sont déroulés le 1er septembre 1870.

Pourquoi ce titre, Les Dernières cartouches ? Cet épisode en apporte l’explication et est également l’occasion de saluer l’héroïsme et le sacrifice des troupes de Marine lors de ces combats, dont la ville de Bazeilles est devenue un symbole.

Épisode 1
Les batailles de Mars-la-Tour/Rezonville et de Gravelotte/Saint-Privat

Cet épisode évoque les batailles de Mars-la-Tour/Rezonville et de Gravelotte/Saint-Privat, communes situées dans les départements de Meurthe-et-Moselle et de Moselle, qui se sont déroulées entre le 16 et le 18 août 1870.

Le récit de ces affrontements se déroule au travers de la présentation du Panorama de Rezonville peint par Edouard Detaille et Alphonse de Neuville, conservé au musée de la Guerre de 1870 et de l’Annexion de Gravelotte (Moselle).

Teaser